GfK Gruppe

GfK: Climat du secteur consommation: la consommation privée ne remonte pas

      Nuremberg, Allemagne (ots) -  Enquête GfK sur le climat de la
consommation en juillet 2005

    L'humeur des consommateurs allemands reste, cet été, incertaine. Concernant le développement économique et leur propre avenir financier, les attentes des consommateurs sont modestes.

    En ce moment, les consommateurs allemands ne s'attendent pas à une relance économique. À -15,7 points, l'indice des perspectives économiques de juillet est, nettement, deux points en dessous de sa position du mois précédent. Depuis plus d'un an, la tendance de cet indice n'a fait que varier, généralement entre -15 et -20. Et cette tendance se maintient à un niveau très bas.

    Entamée au printemps 2005, la tendance baissière constante des prévisions de revenus s'est poursuivie pendant l'été. En juillet, cet indice a perdu presque 5 points. À -14,8 points, il se trouve actuellement au même niveau que l'an dernier.

    Se démarquant de ces deux indices des perspectives économiques et des prévisions de revenus, l'indice de propension à acheter est remonté à -13,1 points en juillet de cette année. Cette hausse de presque 13 pour cent a presque complètement pondéré la chute enregistrée au cours du second trimestre de cette année.

    Malgré le relèvement de la propension à acheter, l'indice général du climat de la consommation est, pour la quatrième fois consécutive, en baisse. Après sa révision à 3,4 points en juillet, la prévision le situe actuellement pour août à 2,9 points. Dans la ligne de la tendance actuelle, GfK revoit sa prévision de croissance de la consommation privée et la fait passer de 0,4 à 0,2 pour cent.

    Comment la consommation va évoluer vers la fin de l'année dépendra en grande partie de la capacité des partis, en plein affrontement de campagne électorale, à expliquer, de manière fiable et convaincante, leur plan de relance de l'économie et de résorption du chômage. Alors, si les prix du pétrole se stabilisent à un niveau raisonnable, une croissance de 0,4 pour cent de la consommation privée pourrait, à nouveau, devenir une prévision réaliste.

ots Originaltext: GFK
Internet: www.presseportal.ch

Contact:
Dr. Ulrike Schöneberg
Tél. : +49-(0)911-395-2645
ulrike.schoeneberg@gfk.de



Plus de communiques: GfK Gruppe

Ces informations peuvent également vous intéresser: