GfK Gruppe

Pour la consommation, c'est l'incertitude qui donne les principales inquiétudes - Résultats de l'enquête GfK sur le climat de la consommation en mai 2005

  Nuremberg, Allemagne (ots) - La reprise dans la demande intérieure qui aurait été nécessaire pour une bonne reprise en Allemagne en 2005 ne s'est tout simplement pas manifestée. Les consommateurs continuent d'osciller entre espoir et scepticisme, tout en conservant des attentes moroses sur l'évolution de leurs revenus personnels, malgré une hausse le mois précédent. Leurs impressions sur l'évolution économique restent aussi dubitatives qu'au mois dernier, même si la tendance aux achats, c'est-à-dire la volonté d'effectuer de grosses dépenses à un moment donné, est en hausse. Malgré tout, cette hausse ne peut que compenser partiellement la forte chute enregistrée le mois précédent. De tous les facteurs qui influent sur le climat de la consommation en mai, ce sont les attentes en matière de revenus qui pèsent le plus lourd.

      Sur les résultats du mois de mai, le facteur dont l'impact est le
plus important s'est révélé être l'indicateur des attentes en matière
de revenus, qui a chuté de 13,4 points, pour atteindre -13,3, ce qui,
une fois de plus, fait passer cet indicateur à un niveau inférieur à
celui correspondant à la même période sur l'an dernier.

      En mai, ce sont principalement le recul des attentes en matière
de revenus qui a fait que le climat de la consommation s'est dégradé
pour la deuxième fois de suite. Pour le mois de juin, l'indicateur
prévoit une valeur de 4,4 points, en baisse par rapport au niveau
révisé de 4,8 points pour le mois de mai.

      En général, il est très peu probable que la consommation des
particuliers apporte d'ici à la fin de l'année un encouragement
notable à la croissance économique globale. Il ne semble pas non plus
qu'un changement de base dans la tendance sur le marché de l'emploi
soit à prévoir. Sur d'autres aspects, de nombreux signes indiquent
que 2005 sera encore une année de stagnation. Les résultats des
récentes élections dans la région de la Rhénanie-du-Nord/Westphalie
et la possibilité d'une élection générale anticipée n'ont rien fait
pour corriger cette situation.

ots Originaltext: GfK
Internet: www.presseportal.ch

Contact:
Dr. Ulrike Schoeneberg
Tél.:    +49/911/395'26'45
E-Mail: ulrike.schoeneberg@gfk.de
Internet: www.gfk.com



Plus de communiques: GfK Gruppe

Ces informations peuvent également vous intéresser: