METAS Off. féd. métrolo. accréditation

Projet de recherche unique en Europe

Emploi de métal respectueux de l'environnement dans la construction Berne-Wabern (ots) - Pour la première fois en Europe, un projet de recherche permet de déterminer le taux de perte du métal par érosion, sur les façades de cuivre entourant les nouveaux bâtiments METAS à Berne-Wabern. Une couche de filtrage développée et mise en place à cette fin montre que la quasi-totalité du cuivre peut être retenue. Il importe toutefois de veiller à ce que le matériau de filtration soit éliminé comme il convient ou soumis à un traitement spécifique. Les intempéries et la pollution atmosphérique entraînent la corrosion et l'érosion des métaux recouvrant les toits et façades. Sur le plan écologique, ces émissions de métaux sont problématiques. Depuis des décennies, le cuivre est utilisé dans la construction comme élément résistant aux intempéries. Cependant, à ses avantages sur le plan architectural s'opposent ses inconvénients sur le plan écologique. C'est pourquoi l'IEAWAG de Dübendorf a développé un filtre spécial, destiné à fixer le cuivre. L'objectif visé est d'obtenir une capacité de rétention élevée sur un espace réduit, durant une période aussi longue que possible. Rétention du cuivre par filtration Inaugurés au mois de mai de cette année, les nouveaux bâtiments de laboratoires et de bureaux de l'Office fédéral de métrologie et d'accréditation (METAS) à Berne-Wabern sont entièrement recouverts de tôle de cuivre prépatinée, d'une épaisseur de 0,8 millimètre, sur une façade ventilée totale de 2'300 mètres carrés. Vu les inconvénients de ce métal, le recours au cuivre s'est accompagné de précautions destinées à ménager l'environnement. L'eau de façade est recueillie tout autour des bâtiments et traverse une couche filtrante composée d'hydroxyde et de sable calcaire. Comme les essais le montrent, ce nouveau type de filtre est tout à fait capable de fixer le cuivre résultant de la corrosion et emporté par les précipitations. A deux emplacements exposés, on mesure la quantité d'eau s'égouttant de la façade et sa teneur en cuivre avant et après passage dans la couche de filtration. C'est la première fois que de telles mesures sont effectuées : elles fournissent des données intéressantes et permettent d'examiner à large échelle l'efficacité de la filtration. Taux d'érosion et efficacité Les mesures effectuées entre décembre 1999 et avril 2001 ont donné les résultats suivants: l'eau s'écoulant des façades présente des concentrations de cuivre pouvant atteindre 100 mg/l. Ces données varient en fonction des évènements pluviaux; on peut toutefois s'attendre à ce qu'elles se stabilisent entre 1 et 2 mg de cuivre par litre d'eau. Extrapolés sur une année, ces taux d'érosion sont respectivement de 0,25 g/(m2a) et de 0.2 g/(m2a) pour les façades ouest et sud. En comparaison, ces taux sont environ huit fois inférieurs à ceux des toits. Composé d'hydroxyde ferrique et de sable calcaire, le matériau de filtrage a une efficacité très élevée, généralement de plus de 98 %, ce qui confirme qu'il s'agit d'une excellente solution. L'EAWAG s'attend à ce que la capacité de rétention du filtre corresponde à peu près à la durée d'utilisation de la façade. Ensuite, il s'agira d'éliminer le filtre de façon non polluante ou de le soumettre à un traitement spécifique. Ce projet de recherche est soutenu par l'Office fédéral de métrologie et d'accréditation (METAS), Berne-Wabern, l'Institut fédéral pour l'aménagement, l'épuration et la protection des eaux (EAWAG), Dübendorf, et l'Office fédéral des constructions et de la logistique (OFCL), Berne. Emploi du cuivre néanmoins déconseillé Même si la couche de filtration mise en place à Berne-Wabern retient près de 100% de la corrosion du cuivre, les services fédéraux de la construction recommandent de renoncer autant que possible aux revêtements de cuivre sur les surfaces étendues, en particulier pour les toitures. Dans sa dernière recommandation consacrée aux "Métaux pour façades et toitures", le groupe Construction durable de la Coordination des services fédéraux de la construction et de l'immobilier (KBOB, voir encadré) explique sa position en arguant de la difficulté que présente l'élimination du métal accumulé dans le filtre : dans l'état actuel des connaissances, cette opération n'est pas encore possible de manière satisfaisante. Ce même problème se pose, mais de façon accrue, en relation avec les cuvettes et installations d'infiltration dans le sol. Ces restrictions s'appliquent également au zinc-titane, vu son taux d'érosion élevé. En revanche, l'aluminium et l'acier au chrome-nickel résistent bien à la corrosion et sont ainsi moins polluants. Sur les surfaces restreintes également - gouttières, chéneaux et garnitures de cheminée -, la KBOB recommande d'utiliser dans toute la mesure du possible des matériaux présentant une meilleure tenue à l'érosion, l'acier au chrome-nickel par exemple, que le cuivre et le zinc-titane. S'agissant du plomb, le groupe Construction durable de la KBOB préconise d'y renoncer entièrement. La recommandation "Métaux pour toitures et façades" résulte de la collaboration entre l'OFEFP, l'EAWAG et le LFEM. Elle démontre le potentiel de pollution des métaux, calculé à partir des taux d'érosion déterminés par le LFEM. Les informations et les recommandations KBOB peuvent être commandées au secrétariat KBOB, Holzikofenweg 36, 3003 Berne, tél. 031 325 50 63, KBOB@bbl.admin.ch. A partir d'octobre 2001, ces documents pourront aussi être obtenus à l'adresse www.admin.ch/kbob. Encadré KBOB - Association des maîtres d'ouvrage "Économiser les ressources tout en améliorant la qualité", tel est l'objectif premier que vise la Coordination des services fédéraux de la construction et de l'immobilier (KBOB). Fondée en 1968 comme Comité de coordination des organes de construction de la Confédération, la KBOB a aujourd'hui pour tâche de défendre les intérêts de ses membres, maîtres d'ouvrage et propriétaires d'immeuble. A ce titre, elle sert notamment d'interlocuteur pour toute la branche de la construction et traite en particulier les domaines Achats et contrats, Construction durable, Compensation du renchérissement et Prestations d'architectes et d'ingénieurs. La KBOB veut promouvoir l'emploi économique des moyens publics sur toute la durée de vie des immeubles, compte tenu des aspects culturels et écologiques de la construction. Parmi ses membres, on compte l'Office fédéral des constructions et de la logistique (présidence), l'État-major général, l'Office fédéral du matériel d'armée et des constructions du Groupement de l'armement, le Secteur des constructions de l'EPF, l'Office fédéral des transports, la Conférence suisse des directeurs des travaux, de l'aménagement et de la protection de l'environnement et l'Union des villes suisses (UVS). Le groupe Construction durable, dont fait partie notamment l'OFEFP, élabore des documents fondamentaux qui visent à favoriser le développement durable dans les prestations de construction. Ses recommandations sont publiées par la KBOB et par la Communauté d'intérêts des maîtres d'ouvrage professionnels privés (IPB). Photo: Nouveaux bâtiments METAS Un projet de recherche unique en Europe permet de déterminer le taux d'érosion du cuivre sur les façades des nouveaux bâtiments METAS et d'examiner l'efficacité de la couche de filtration destinée à retenir le cuivre (photo METAS). Schéma de l'installation d'essai (illustration: EAWAG) Le texte, les photos et les illustrations peuvent être obtenus à l'adresse www.metas.ch/de/medien. ots Originaltext: METAS Internet: www.newsaktuell.ch Contacts: Christian Antener Office fédéral de métrologie et d'accréditation (METAS) Lindenweg 50 3003 Berne-Wabern Tél. +41 31 32 33 489 E-mail: christian.antener@metas.ch Bettina Hahnloser / Gregor Saladin Office fédéral des constructions et de la logistique (OFCL) Holzikofenweg 36 3003 Berne Tél. +41 31 325 50 03 E-mail: info@bbl.admin.ch Yvonne Uhlig Institut fédéral pour l'aménagement, l'épuration et la protection des eaux (EAWAG) Überlandstrasse 133 8600 Dübendorf Tél. +41 1 823 53 92 E-mail: yvonne.uhlig@eawag.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: