Max Schmidheiny Stiftung

Embargo: La fondation Max Schmidheiny décerne son prix de la Liberté 2001 à Lennart Meri et N. R. Narayana Murthy

Attention: Embargo samedi 19 mai 2001, 09h30 St. Gall (ots) - Le samedi 19 mai à St Gallen, Lennart Meri, Président de la République d'Estonie, et N. R. Narayana Murthy, PDG de Infosys Technologies, se sont vu décerner le Prix de la Liberté 2001 de la fondation Max Schmidheiny. Organisée dans le cadre du 31ème symposium de l'ISC à l'Université de St Gall, la cérémonie de remise des prix a été l'occasion pour le Dr Stephan Schmidheiny, Président du conseil de la fondation, de rendre hommage aux mérites des lauréats devant plus de 800 invités venus du monde entier. La fondation Max Schmidheiny récompense chaque année des personnes ou des institutions pour leur rôle dans le maintien et le développement d'un ordre social et économique à la fois libéral et social. Elle encourage ainsi les initiatives et réalisations exceptionnelles en matière de défense des libertés et des responsabilités individuelles dans les domaines scientifique, politique et économique. Doté cette année de CHF 200.000, ce prix a été décerné pour la 23ème fois. En rapport avec le thème général du 31ème symposium de l'ISC, "New Balance of Power", le Dr Stephan Schmidheiny a souhaité traiter le rôle de la liberté comme "Valeur Cible" dans le jeu des forces en présence. Il a accordé une attention toute particulière aux facteurs qui sont décisifs pour garantir un degré de liberté individuelle maximum dans le contexte de l'équilibre des puissances, lequel se modifie en permanence du fait de l'interaction constante des autorités et des parties concernées. Par leur engagement concret, les lauréats Lennart Meri et N. R. Narayana Murthy ont, chacun dans leur domaine, qu'ils ont fortement contribué à transformer à la fois en tant qu'hommes politiques et entrepreneurs, fait triompher la liberté et le sens des responsabilités individuelles. Lennart Meri, auteur et homme d'esprit respecté, a su exprimer, avec tout son talent de poète, dans ses oeuvres littéraires et cinématographiques, les espoirs et les craintes de ses concitoyens, apportant ainsi une contribution majeure au maintien de l'identité du peuple estonien durant toutes les années d'occupation soviétique. En tant qu'homme d'état, Meri a donné forme, par sa quête de liberté et de démocratie à la fois courageuse et responsable, aux aspirations de l'Estonie à obtenir son indépendance de façon pacifique, et, ce faisant, s'est imposé comme l'autorité morale et politique de son pays. Par son soutien de réformes exemplaires dans la restauration d'institutions démocratiques, en politique sociale ainsi que dans l'économie de marché, Meri l'Européen a redonné toute sa vigueur à l'identité nationale et la fierté de son peuple. Par sa résolution, il a facilité l'entrée tout en douceur de l'Estonie dans la communauté des états démocratiques, sans pour autant en appeler exclusivement aux liens historiques entre l'Estonie et l'Europe. La Fondation Max Schmidheiny a voulu honorer en N. R. Narayana Murthy l'entrepreneur qui a dénoncé sans répit le système d'économie planifiée, de contrôle et de suppression des initiatives personnelles, ainsi que la bureaucratie qui ont, jusqu'aux années 1980, maintenu l'Inde dans un état de stagnation. Avec une résolution inébranlable, N. R. Narayana Murthy a su saisir les opportunités offertes dès que le nouvel ordre économique, doté d'une plus grande ouverture, lui a permis d'établir une société cybernétique innovante. Pionnier d'une culture d'affaires méritocratique, et ayant mis toute sa confiance dans le savoir-faire de spécialistes locaux, Murthy a ainsi fait de sa société un symbole de qualité, de performances et de dévouement pour les employés, les investisseurs et le grand public. Il a su faire pleinement appel au potentiel inexploité du sens des affaires et de l'esprit d'innovation indiens, et finalement, a su les associer pour renforcer l'économie de l'Inde ainsi que sa compétitivité. Partisan de justice sociale et de progrès, Murthy voit dans la création de prospérité personnelle par le biais d'une activité professionnelle honnête, la meilleure solution contre la pauvreté - le plus grand fléau de l'Inde -, sachant que, dans ce pays, un tel objectif ne peut être atteint qu'avec réalisme, modestie, et la volonté d'associer un degré de modernisation approprié au respect constant de l'esprit - plutôt que de la forme - des traditions. ots Originaltext: Fondation Max Schmidheiny Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Fondation Max Schmidheiny à l'Université de St. Gallen Case postale 1045 9001 St. Gall Tél. +41 71 227 20 70 Pour de plus amples informations (Photos incl.): http://www.ms-foundation.org et http://www.isc-symposium.org [ 012 ]

Ces informations peuvent également vous intéresser: