Administration fédérale des finances

Crise financière argentine: Un risque peu important pour les banques suisses

    Berne (ots) - La crise financière argentine n'a pas représenté un risque particulier pour le système bancaire suisse. Dans sa réponse à la question ordinaire du conseiller national Paul Rechsteiner (PS/SG), le Conseil fédéral indique que les créances des banques suisses atteignaient près de 1,6 milliard de dollar US en septembre 2001 et ne représentaient ainsi que 2% de l'ensemble des créances des banques internationales.

    La crise argentine a atteint son paroxysme à la fin de l'année 2001 avec l'insolvabilité de l'État à l'encontre de ses créanciers nationaux et étrangers. Ont été notamment touchées les banques espagnoles et américaines qui détenaient à elles seules près de 50 % des créances impayées vis-à-vis de l'Argentine.

    Il ressort de la réponse du Conseil fédéral à la question ordinaire de Paul Rechsteiner que les banques suisses ont préventivement revu à la baisse leurs investissements en Argentine au cours de l'an passé. Les avoirs des banques sises en Suisse (y compris les engagements de leurs filiales à l'étranger) ont en effet passé de 2,6 à 1,7 milliard de francs. Par ailleurs, les engagements portés au bilan ont diminué de presque 50%, passant ainsi de 6,7 à 3,5 milliards.

ots Originaltext: AFF
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Giorgio Dhima
Administration fédérale des finances
Tél. +41/(0)31/322'60'48

Département fédéral des finances DFF
Communication
CH-3003 Berne
Tél. +41/31/322'60'33
Fax  +41/31/323'38'52
mailto:    info@gs-efd.admin.ch
Internet: http://www.dff.admin.ch



Plus de communiques: Administration fédérale des finances

Ces informations peuvent également vous intéresser: