Administration fédérale des finances

Position de la Suisse au sein des institutions financières

    Berne (ots) - Le Conseil fédéral a examiné aujourd'hui différentes mesures devant permettre à notre pays de préserver, voire de renforcer son influence au sein des institutions financières internationales. Pour une économie ouverte et de petite taille telle que la nôtre, dotée d'un secteur financier extrêmement actif au niveau international, le fait de pouvoir participer au Fonds monétaire international (FMI), à la Banque mondiale ainsi qu'aux banques régionales de développement est de la plus haute importance.

    Dans son rapport, le groupe de travail interne à l'administration, mis sur pied l'été dernier par le chef du DFF, fait toute une série de recommandations destinées à renforcer la position de la Suisse au sein des institutions financières internationales.

    Les mesures envisagées visent en premier lieu le renforcement de la collaboration au sein du groupe de vote dirigé par la Suisse. Les relations bilatérales que notre pays entretient avec la République fédérale de Yougoslavie et la Pologne, tous deux membres du groupe de vote helvétique, doivent être poursuives et intensifiées. Il s'agit en outre de développer la coopération financière et technique avec les Etats du Caucase et d'Asie centrale qui font partie du groupe de vote de la Suisse. Afin d'avoir une plus grande influence sur la politique menée par le FMI et la Banque mondiale, il faut par ailleurs intensifier les contacts bilatéraux de la Suisse avec les pays du G7 et avec différents pays nouvellement industrialisés. Le groupe de travail recommande en outre à la Suisse de poursuivre, voire d'accroître sa participation financière dans les institutions internationales. Enfin, des mesures devraient être prises en vue d'augmenter le nombre de collaborateurs et de cadres suisses au sein des institutions en question.

    A côté de l'OMC, de l'ONU et de l'OCDE, les institutions de Bretton Woods font partie des piliers fondamentaux de la coopération multilatérale de la Suisse. Les institutions financières internationales contribuent de manière déterminante à l'aménagement d'un système commercial et de paiement international ainsi qu'à la mise en place d'un système financier et monétaire international stable. Elles contribuent au maintien, voire au rétablissement de l'équilibre économique dans les Etats membres ainsi qu'à la coopération entre les pays industrialisés et les pays en développement et en transition. La Suisse profite très largement de cette situation. En effet, sa prospérité dépend de manière prépondérante de l'existence de marchés internationaux ouverts, stables et réglementés.

ots Originaltext: Administration fédérale des finances
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Giorgio Dhima, AFF, tél. +41 31 322 60 48
Walter Hofer, DDC, tél. +4131 32234 16
Thomas Eggenberger, SECO, tél. +41 31 324 09 07
Département fédéral des finances
Département fédéral des affaires étrangères
Département fédéral de l'économie
Services de presse et d'information
Département fédéral des finances DFF
Communication
CH-3003 Berne
Tél. +41 31 322 60 33
Fax: +41 31 323 38 52
e-mail: info@gs-efd.admin.ch
Internet: www.dff.admin.ch



Plus de communiques: Administration fédérale des finances

Ces informations peuvent également vous intéresser: