Office fédéral du personnel (OFPER)

Service de médiation de la Confédération

Berne (ots) - Depuis le 1er octobre 2000, le personnel des départements civils dispose lui aussi d’un service de médiation. Les premières expériences montrent qu’avec 100 clients en 15 mois, le service n’a pas connu une affluence excessive. Le service de médiation pour le personnel des départements civils et de la Chancellerie fédérale a vu le jour en octobre 2000. Il a été institué à la suite d’une décision prise par le Conseil fédéral le 18 novembre 1998 dans le cadre du projet «Organisation de la fonction du Personnel» et pour répondre au voeu des Commissions de gestion des Chambres fédérales. Le service de médiation est rattaché à l’Office fédéral du personnel. En tant qu’institution, il jouit d’un statut neutre et indépendant. Il a accès à tous les services de l’administration fédérale et peut soumettre un problème aux supérieurs des responsables hiérarchiques concernés voire, si le besoin s’en fait sentir, aux chefs des départements. Dans quelle situation a-t-on recours au service de médiation? Le service de médiation comprend trois postes à 20% et propose des consultations dans les trois langues officielles. Les trois conseillers ou conseillères agissent, en cas de problèmes, à titre de médiateurs. Ils s’informent, et indiquent des possibilités de contact ou proposent des entretiens. Le service de médiation n’intervient que dans la mesure où toutes les possibilités de résoudre le problème par la voie de service (responsables hiérarchiques ou service du personnel) sont épuisées. Il n’agit qu’à la demande des personnes concernées. Il incite autant que possible les personnes qui le consultent à prendre une part active à la résolution de leurs problèmes. Combien de personnes se sont-elles adressées au service de consultation? D’octobre 2000 à la fin de décembre 2001, 102 personnes ont fait appel aux prestations du service de médiation. Qui y a eu recours? * A peu près autant d’hommes que de femmes ont eu recours au service de médiation. * Deux tiers des personnes concernées avaient plus de 40 ans et près d’un quart avait entre 30 et 40 ans. L’âge de neuf personnes n’a pas été précisé. * Une bonne moitié des personnes qui ont demandé conseil était constituée par des cadres inférieurs ou par des spécialistes hautement qualifiés. * La plupart des entretiens ont été menés en allemand. * La majorité des cas a nécessité un à deux entretiens. Pour quelles raisons a-t-on eu recours au service de médiation? Comme les problèmes examinés sont souvent constitués de divers aspects fortement imbriqués, il est difficile de leur attribuer une catégorie donnée. Les problèmes spécifiques tels que par exemple la discrimination en raison du sexe ou le harcèlement sexuel sont très rares. Un peu plus d’un cinquième des personnes concernées se sont expressément dites victimes de mobbing de la part de responsables hiérarchiques ou de collègues. Tirer les leçons de l’expérience Les expériences et les résultats de l’activité du service de médiation seront mis à profit lors de la formation des cadres et des spécialistes du personnel de l’administration fédérale. Le service de médiation n’exerce donc pas uniquement la fonction de service de consultation pour le personnel, mais également celle d’un système de prévention. Ce second aspect devrait gagner en importance à l’avenir, notamment en raison du fait que la politique du personnel de l’administration fédérale accorde aux responsables hiérarchiques davantage de liberté d’action et de décision, ce qui pourrait amener à des tensions plus grandes au niveau des relations professionnelles quotidiennes. Offre étendue en matière de consultation pour le personnel de la Confédération Outre le service de médiation à l’intention des départements civils et de la Chancellerie fédérale, le service de médiation du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), ainsi que les services de consultation sociale pour le personnel, rattachés à l’Office fédéral du personnel et au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), offrent leur aide aux collaborateurs et collaboratrices de l’administration fédérale. Les services de consultation sociale pour le personnel sont chargés en premier lieu de la consultation psychosociale, comme par exemple en cas de dépendance ou de problèmes psychiques ou financiers. Les services de médiation sont quant à eux plutôt prévus pour les conflits résultant de la situation professionnelle ou de l’environnement professionnel. Les divers services de consultation peuvent, si nécessaire, collaborer entre eux, ainsi qu’avec des associations de personnel ou des services de consultation privés. ots Originaltext: OFPER Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Peter Hablützel Directeur de l'Office fédéral du personnel Tél. +41/31/322'62'01 Hans Graf, membre de la direction Office fédéral du personnel Tél. +41/31/322'62'40 Département fédéral des finances DFF Communication CH-3003 Berne Tél. +41/31/322'60'33 Fax +41/31/323'38'52 mailto:info@gs-efd.admin.ch Internet: http://www.dff.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: