Preisüberwachung PUE

PUE: PUE: PUE: Conférence de presse annuelle du Surveillant des prix

Cette année, la conférence de presse de la Surveillance des prix s'est tenue sous le signe du départ de son préposé, Werner Marti. Ce dernier a tiré un bilan positif de ses 8 années d'activité. A son avis, le Surveillant des prix est la plus importante voix des consommateurs au sein de l'administration et doit être maintenu sous cette forme.

Selon Werner Marti les autorités ainsi qu'une large part du public ont pu être sensibilisés au fait que la Suisse est un îlot aux prix élevés. Pendant des années, le problème a été soit ignoré soit justifié par le niveau élevé des salaires et le prétendu fort pouvoir d'achat en Suisse. A son avis une contradiction demeure néanmoins entre la théorie et la pratique. Ainsi, les autorités et les lobbies trouvent presque toujours une "bonne" raison pour justifier une hausse de prix concrète.

La Surveillance des prix a également lancé des discussions sur d'importantes questions de principe telles que, par exemple, l'autorisation des importations parallèles, la problématique du double amortissement des installations d'infrastructure, le risque de surcapacités dans les usines d'incinération ou la constitution de réserves exagérées par les établissements cantonaux d'assurance im- mobilière. La Surveillance des prix a avant tout pu empêcher, totalement ou partiellement, des augmentations de prix injustifiées ou abaisser des prix. Werner Marti a cité comme exemples, la taxe de raccordement téléphonique de Swisscom, les taxes de téléréseau de Cablecom, les redevances de la SSR, les prix de la poste aux lettres, les prix de l'assurance immobilière, les tarifs des médecins, les taxes hospitalières ainsi que les prix des médicaments. Finalement la transparence des prix de l'électricité et des tarifs des dentistes a pu être créée.

Durant l'année en cours, la Surveillance des prix va s'occuper plus particulièrement des tarifs de l'électricité, du TARMED et des transports publics. Dans le domaine de l'électricité, la Surveillance des prix va analyser les tarifs des entreprises dont les prix sont les plus élevés et, le cas échéant, exiger des baisses. Elle édictera des recommandations relatives aux valeurs du point cantonales de TARMED et donnera son avis au Conseil fédéral dans le cadre des procédures de recours. Elle entend plus particulièrement veiller au respect du principe de neutralité des coûts. Des analyses relatives à l'augmentation des tarifs des CFF sont déjà en cours. Le cas BLS concernant le chargement des véhicules automobiles sur le train est proche de sa conclusion, même si le mode de résolution est encore ouvert. Si un règlement amiable ne pouvait être conclu, le prix devra être abaissé par décision. De nombreux tarifs et prix du secteur de la santé (hôpitaux, établissements médico-sociaux, médicaments) seront toujours un thème, tout comme les tarifs communaux du téléréseaux, de l'eau, de l'épuration et de l'élimination des ordures ménagères.

Berne, le 26 février 2004



Plus de communiques: Preisüberwachung PUE

Ces informations peuvent également vous intéresser: