Bundesamt für Strassen ASTRA

OFROU: Voitures de tourisme et voitures de livraison : protection accrue des piétons

Berne (ots) - En vue de garantir la protection des piétons, la partie frontale des voitures de tourisme et des voitures de livraison dont le poids total est inférieur à 2500 kg devra répondre à l’avenir à des exigences plus élevées en matière de sécurité. Le Conseil fédéral a adapté les prescriptions techniques des véhicules aux normes plus rigoureuses applicables en matière de sécurité routière et de protection de l’environnement, tout en les harmonisant avec les prescriptions européennes. Les principales modifications concernent: la protection des piétons Dorénavant, la configuration de la partie frontale des voitures de tourisme et des voitures de livraison devra répondre aux exigences de la nouvelle directive européenne relative à la protection des piétons et autres usagers vulnérables de la route. Un nouveau progrès sera ainsi réalisé dans le domaine de la sécurité routière, en raison du risque de lésions moins élevé encouru en cas de collision. Dans un premier temps, les nouvelles dispositions s’appliqueront à partir du 1er octobre 2005 (conformément au droit communautaire) aux nouveaux types de véhicules puis, à partir du 1er janvier 2013, à tous les véhicules immatriculés pour la première fois. Pour le moment, les véhicules dont le poids total excède 2'500 kg ne sont pas visés par cette directive, raison pour laquelle les véhicules tout terrain et les monospaces ne peuvent malheureusement pas encore tous offrir la protection accrue des piétons souhaitée. La Commission européenne examine encore la possibilité d’étendre la portée de cette directive à l’ensemble des véhicules dont le poids total n’excède pas 3'500 kg. le débordement Actuellement, les exigences requises en matière de débordement ne concernent que les autocars dont la longueur est supérieure à 12 mètres. A l’avenir, elles s’appliqueront également aux camions et aux autres autocars. On veut éviter par là que lorsque des véhicules présentant un porte-à-faux arrière important obliquent, par exemple dans une intersection, leur partie arrière ne déborde dangereusement sur la voie opposée ou sur la partie de la chaussée réservée aux cyclistes. les prescriptions sur les émissions de gaz d’échappement des moteurs de propulsion et des moteurs de travail des voitures automobiles de travail Les dispositions de la directive européenne concernée ayant été adaptées à l’évolution technique, il s’agit de les transposer dans la législation de notre pays. Les principales innovations portent d’une part sur un renforcement en trois nouvelles étapes des valeurs limites et d’autre part sur l’extension de leur application aux moteurs à allumage par compression fonctionnant à un régime constant ainsi qu’aux moteurs à allumage commandé dont la puissance utile n’excède pas 19 kW. Ces prescriptions entreront en vigueur à la même date qu’au sein de l’UE. les exigences requises pour les pneumatiques Afin de garantir une sécurité accrue, les pneumatiques des voitures automobiles, motocycles, quadricycles et tricycles à moteur dont la vitesse maximale excède 45 km/h devront dorénavant faire l’objet d’une expertise ou d’une homologation répondant aux normes internationales, dûment attestée par une marque de conformité appropriée. Conformément aux exigences du droit communautaire, lorsque leur vitesse maximale autorisée est égale ou supérieure à 80 km/h, les voitures automobiles affectées au transport de personnes ou de marchandises et leurs remorques ne pourront encore circuler qu’avec des pneumatiques munis de la marque de conformité prouvant qu’ils ont subi un contrôle de leur bruit de roulement. Cette exigence contribue à réduire encore davantage les nuisances sonores dues à la circulation automobile. D’autres modifications importantes des prescriptions techniques applicables aux véhicules concernent par exemple: - la détermination de la consommation de carburant des voitures de livraison; - pour supprimer l’angle mort avant, il est exigé que les camions et les tracteurs à sellette, dont le poids total excède 7,50 t, soient en outre équipé d’un miroir antéviseur; - l’admission des tracteurs "agricoles" dont la vitesse maximale dépasse 40 km/h et de leurs remorques; - les dispositions régissant les cyclomoteurs; - l’éclairage des cycles; - les intervalles entre les contrôles subséquents exigés pour certains véhicules, notamment ceux dont la vitesse maximale est limitée. Enfin, les véhicules que des personnes importent pour leur usage personnel de même que les véhicules construits en Suisse en petites séries seront dorénavant dispensés d’une manière générale de la réception par type. A partir du 1er octobre 2005, il sera possible de les annoncer directement au service cantonal des automobiles en vue de l’expertise précédant la première immatriculation. DETEC Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication Service d’information et de presse Renseignements: Service d’information de l’Office fédéral des routes, 031 324 14 91

Ces informations peuvent également vous intéresser: