Bundesamt für Strassen ASTRA

ASTRA: Embouteillages sur les routes nationales: Des mesures immédiates sont envisageables

      Berne (ots) - L’Office fédéral des routes (OFROU) propose aux
cantons de Berne, de Soleure, de Genève, de Vaud et des Grisons sept
mesures susceptibles d’améliorer rapidement la fluidité du trafic à
sept goulets d’étranglement situés sur des tronçons de routes
nationales. Elles consistent en premier lieu à modifier localement
l’utilisation des bandes d’arrêt d’urgence. Ces propositions sont le
résultat d’une étude sur la gestion de la capacité des routes
d’importance nationale.

    Le trafic ne cesse d’augmenter sur le réseau routier suisse. Entre 1990 et 2000, le kilométrage est passé de 49'747 millions à 58'066 millions de véhicules-kilomètres . L’OFROU estime que l'augmentation sera de l'ordre de 24% à 40% sur les routes à grand débit d'ici à 2020. Les conséquences sont connues : hausse des émissions de substances nocives et des nuisances sonores, fragilité croissante du système de transport, augmentation du nombre d'accidents et de bouchons.

Désengorger les points névralgiques

    L’OFROU s’est fixé pour but d’étudier, à l’aide d’un outil ad hoc, des mesures simples et rapidement applicables sur le réseau des routes nationales et principales pour réduire les embouteillages locaux dans les meilleurs délais. Sur 95 tronçons choisis parmi les plus encombrés, une multitude de mesures possibles ont été analysées quant à leur effet et à leurs coûts. L’accueil que leur réserveraient les usagers de la route, les personnes concernées et les autorités a également été pris en compte.

    L’« impact » a été utilisé comme critère justifiant une intervention aux différents endroits saturés par le trafic routier. Il est défini comme le produit de la longueur moyenne de l’embouteillage en kilomètres et du nombre d'heures de bouchon par année. La grande majorité des embouteillages se produit les jours ouvrables et seuls 13% tombent en fin de semaine ou les jours fériés.

    L’OFROU a décidé d’accorder la priorité à neuf mesures, s’attelant lui-même à deux d’entre elles, la première visant un meilleur comportement des usagers de la route en cas de bouchon et la seconde, une information routière plus efficace. Quant aux sept autres, il les proposera aux cantons concernés afin qu’ils les mettent en œuvre.

Modifier localement l’utilisation des bandes d’arrêt d’urgence pour rendre la circulation plus fluide

    Sur les six tronçons énumérés ci-dessous, tous menacés d’engorgement régulier, il est prévu d’utiliser la bande d’arrêt d’urgence sur une longueur de 300 à 600 mètres pour permettre aux flux de véhicules de diverger ou de converger plus rapidement :

• dans le canton de Berne, à la sortie Wankdorf en provenance de Lausanne • dans le canton de Berne, à la sortie Wankdorf à l'échangeur en direction de Lausanne

• à Genève, à la sortie Perly en direction de Carouge • dans le canton de Soleure, à Härkingen, depuis Bâle et Zurich vers Berne

• dans le canton de Soleure, à Härkingen, depuis Berne vers Bâle et Zurich

• dans le canton de Vaud, à la sortie Lausanne Ecublens

    Une septième mesure locale consiste à améliorer l’indication de direction à Reichenau (canton des Grisons) direction sud. L’annexe donne des détails et des illustrations supplémentaires concernant les propositions avancées.

DETEC      
Département fédéral de l’environnement,
des transports, de l’énergie et de la communication
Service de presse

Renseignements : Service d’information de l’Office fédéral des routes, tél. 031 324 14 91



Plus de communiques: Bundesamt für Strassen ASTRA

Ces informations peuvent également vous intéresser: