Bundesamt für Strassen ASTRA

L'OFROU publie la statistique ADMAS 2003

Berne (ots) - Comme l'année précédente, le nombre des infractions au code de la route était en léger recul en 2003. C'est en substance ce que révèle la statistique 2003 des mesures administratives en matière de circulation routière (ADMAS) que vient de publier l'Office fédéral des routes (OFROU). Dans l'ensemble du pays, le nombre des retraits du permis de conduire pour excès de vitesse a diminué de 0,6% et celui pour conduite en état d'ébriété de 2,8%. En revanche, les retraits liés à la prise de médicaments et de drogues (+ 30,3%) et à la toxicomanie (+ 25,5%) sont à nouveau en augmentation. L'année dernière, 49'055 avertissements (- 1,9% par rapport à l'année précédente) et 60'505 retraits de permis (- 1,9%) prononcés par les cantons à l'encontre de conducteurs fautifs ont été saisis par l'OFROU dans le registre central ADMAS. Ce sont à nouveau les excès de vitesse qui ont été la principale cause des infractions commises (70,0% des avertissements et 45,9% des retraits de permis). Viennent ensuite, au chapitre des avertissements, l'inattention (11,1% des cas annoncés) et le non-respect de la priorité (9,6%). Au total, 27'753 permis ont été retirés pour excès de vitesse (une diminution de 0,6% par rapport à 2002) et 15'365 pour conduite en état d'ébriété (- 2,8%). 980 conducteurs ont par ailleurs dû restituer leur permis pour une durée indéterminée (- 5,8%). Dans 676 cas (contre 519 l'année précédente, soit une progression de 30,3%), c'est un retrait d'admonestation pour une durée limitée qui a été prononcé suite à un abus de médicaments ou à la consommation de stupéfiants. Le nombre de toxicomanes auxquels le permis a été retiré pour une durée indéterminée est à nouveau en augmentation (1'152 retraits ou + 25,6%). Interprétation des chiffres recensés Les valeurs précitées ne permettent pas de tirer des conclusions absolument fiables, en raison notamment des retards importants accumulés dans certains cantons au moment de saisir les cas pertinents pour ADMAS (cause : manque de personnel). DETEC Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication Service de presse Renseignements: Service d'information de l'Office fédéral des routes, tél. 031 324 14 91

Ces informations peuvent également vous intéresser: