L'illustré

Pavel Borodine parle pour la première fois depuis sa remise en liberté dans L'illustré

Lausanne (ots) - "Je suis prêt à revenir à Genève si on me le demande" déclare Pavel Borodine dans une interview exclusive réalisée à Moscou par le magazine "L'illustré" et à paraître dans son édition de demain qui publie en outre plusieurs photos originales de l'ex-homme de confiance de Boris Eltsine, aujourd'hui secrétaire de l'Union entre la Biélorussie et la Russie. Remis en liberté il y a une quinzaine de jours par la justice genevoise, après le versement d'une caution de 5 millions de francs suisses, l'ex-intendant du Kremlin révèle en outre qu'il n'en veux pas "ni au procureur général M. Bertossa, ni au juge d'instruction M. Devaud" et qu'il ne réclamera pas, cas échéant, de dommages et intérêts à la Suisse. Pavel Borodine dit aujourd'hui sa conviction d'avoir "été la victime d'une attaque politique (russe) massive et bien organisée". "Je suis la première hirondelle, mais pas la dernière", déclare-t-il. Ajoutant: "Je n'ai tout de même pas la tête d'un fou. Si je m'étais senti coupable de quoi que ce soit, je serais resté tranquillement à Moscou et je ne serai jamais allé aux Etats-Unis". ots Originaltext: L'illustré Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Frederico Camponovo, rédacteur en chef L'Illustré Pont-Bessières 3 1003 Lausanne tél. +41 21 331 75 00