Monster Switzerland AG

Sondage: concurrence entre collègues féminines

Zollikon (ots) - La concurrence entre femmes au lieu de travail empêcherait-elle les femmes de faire carrière? 80% des participants au sondage de jobpilot, le site Internet suisse des offres d'emplois en ligne, pensent que la solidarité entre femmes n'est autre qu'un mythe. 47% sont de l'avis que l'esprit de concurrence entre femmes augmente. 33% indiquent que les femmes ont une attitude du moins critique vis-à-vis d'autres femmes. 15% indiquent cependant n'avoir encore jamais remarqué que les femmes se mettent des bâtons dans les roues et tout de même 5% observent que les femmes s'organisent entre elles pour mieux se soutenir. En Suisse, 251 personnes ont participé au sondage auquel au total 4390 personnes d'Allemagne, de France, d'Italie, d'Autriche, de Pologne, de Suisse, de Tchéquie et de Hongrie ont participé. La minorité pense que les femmes ne s'obstruent pas Que 12% des participants indiquent avoir constaté que les femmes ne s'obstruent pas entre elle dans la vie professionnelle. C'est en Tchéquie que la concurrence entre femmes semble être le moins prononcée, puisque 26% affirment ne l'avoir jamais observé. En Italie par contre, cet avis n'est partagé que par 4%. Comparaison européenne En Italie, l'avis d'une concurrence entre femmes est le plus répandu. 69% des participants indiquent que les femmes s'obstruent mutuellement dans la vie professionnelle. 31% affirment que les femmes sont du moins très critiques vis-à-vis d'autres femmes. Avec 49% cet avis est le plus répandu en France et avec 18% le moins en Tchéquie. 19% des participants allemands pensent que les femmes sont tout particulièrement critiques entre elles. 8% seulement affirment que les femmes s'organisent en réseaux leur permettant de se soutenir - en Suisse, cela n'est partagé que par 5% et que par 3% en France. Aperçu des résultats Sondage jobpilot: "Les femmes s'obstruent-elles toutes chances de carrière professionnelle?": - Oui, un esprit de concurrence existe toujours entre femmes. 49% (CH: 47%) - Pas directement, mais souvent les femmes adoptent une attitude critique vis-à-vis d'autres femmes. 31% (CH: 34%) - Aujourd'hui, les femmes s'organisent en réseaux pour mieux se soutenir mutuellement. 8% (CH: 5%) - Je n'ai jamais remarqué que les femmes s'obstruaient entre elles. 12% (CH: 15%) Le sondage a eu lieu en juin et juillet 2004. ots Originaltext: jobpilot Switzerland SA Internet: www.newsaktuell.ch/f Contact: jobpilot Switzerland SA service presse Christian Wüthrich Tél. +41/43/499'44'94 E-Mail:wuethrich@jobpilot.ch Internet: http://www.jobpilot.ch/content/presse/index.html

Ces informations peuvent également vous intéresser: