Oeuvre suisse d'entraide ouvrière OSEO

Séisme en Asie: "Les survivants ont besoin de notre aide"

La directrice de l'OSEO est au Sri Lanka sur les lieux de la catastrophe Zurich (ots) - La directrice de l'OSEO, Ruth Daellenbach, est arrivée mardi 4 janvier au Sri Lanka, à Kilinochchi, sur la côte nord-est, pour une évaluation de l'aide aux victimes du raz-de-marée. " Les dégâts causés par les grandes vagues sont impressionnants " constate Ruth Daellenbach. Il n'y a plus rien sur les rives de Kilinochichi, sur une profondeur de 100 mètres de terrain. Il n'y a que des débris, à perte de vue. Des milliers de personnes ont péri dans cette région très peuplée. J'ai parlé à des parents qui espèrent encore malgré tout retrouver leurs enfants portés disparus. Et de plus, il y a beaucoup d'orphelins. " Environ 25'000 victimes du raz-de-marée vivent dans le district de Kilinochichi, dans des camps, dans des conditions extrêmement difficiles. Ils ont tout perdu. Depuis le premier jour de la catastrophe, les collaborateurs du partenaire allemand de l'OSEO, l'Union ouvrière des samaritains (Arbeiter-Samariter-Bund ASB) distribuent des vivres aux habitants de la région et installent des cuisines de fortune. Selon Ruth Daellenbach " Dans la petite localité de Thaliady, 6000 victimes du raz-de-marée vivent dans une école aménagée d'urgence où on leur fournit le strict nécessaire. Ces gens sont anéantis: 2500 de leurs proches sont portés disparus. " L'OSEO et l'ASB secourent également l'hôpital local. Du matériel médical de première nécessité pour soigner les blessés y a été livré. Il est en outre très urgent de rétablir les amenées d'eau potable pour prévenir les diarrhées et les maladies infectieuses chez les enfants. Etant donné l'ampleur des besoins, l'OSEO a décidé d'augmenter son aide aux victimes du raz-de-marée pour la porter à 200'000 francs. Axel Dechamps, l'expert en aide humanitaire de l'OSEO, est également sur place. Il estime que la reconstruction prendra des années: "Ce sera une tâche exigeante pour les oeuvres d'entraide, car ce sont les populations les plus pauvres qui sont les plus durement touchées." L'OSEO s'engagera dans la reconstruction de maisons et de bâtiments publics, dont les écoles. "Les survivants ont besoin de notre aide. Il est important que les gens puissent retourner chez eux et retrouver de nouvelles perspectives de vie", dit Ruth Daellenbach. L'OSEO fournit d'ores et déjà des paquetages comprenant des bâches, des bidons à eau, des ustensiles de cuisine, des nattes et des articles d'hygiène pour que les réfugiés puissent retourner à leur domicile. On distribuera également des outils, des filets de pêche et des barques de manière à ce que ces populations puissent se remettre au travail Les survivants de cette catastrophe ont immensément besoin de notre aide. Un don à l'OSEO permettra d'assurer l'aide d'urgence et la reconstruction. Les dons sont les bienvenus sur le CP 10-14739-9 ou en ligne sur www.oseo.ch ots Originaltext: OSEO Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: OSEO Zoltan Doka aide humanitaire Mobile +41/(0)79/647'53'81 E-Mail: zoltan.doka@sah.ch Attache de presse: Stefan Gisler communication Tel. +41/(0)1/444'19'23 Mobile +41/(0)79/830'82'22 E-Mail: stefan.gisler@sah.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: