Oeuvre suisse d'entraide ouvrière OSEO

L'OSEO prolonge son activité en Roumanie jusqu'en 2005

Lausanne (ots) - La Direction du Développement et de la Coopération (DDC) et l'Oeuvre suisse d'entraide ouvrière (OSEO) ont décidé de prolonger jusqu'en 2005 le programme «Marché du travail et modernisation des syndicats» mis en œuvre en Roumanie. Elles y investissent 1,6 million supplémentaire. La Roumanie subit aujourd'hui encore le contre coup de la politique économique et industrielle menée sous le régime communiste. Le chômage touche 8% de la population active et le processus de réformes est alourdi par des querelles politiques. De nombreuses places de travail supplémentaires restent menacées, notamment dans la métallurgie. «La Roumanie n'a pas de stratégie globale pour son développement économique», relève Zoltan Doka, responsable des projets de l'OSEO en Roumanie. «Il est difficile de faire aboutir des projets d'assainissement du marché du travail dans un contexte encore très bureaucratique et centralisateur». Lors d'un récent congrès qui réunissait en Roumanie des représentants du gouvernement, des syndicats et des ONG, la ministre responsable des PME roumaines, Madame Silvia Ciornei, a souligné la nécessité de collaborer davantage avec la société civile, tout en constatant que «les syndicats, efficacement soutenus de l'étranger, contribuent grandement à la réorganisation du marché du travail». Doris Romer, coordinatrice suppléante du bureau de la DDC à Bucarest, constate elle aussi que «les syndicats représentent la composante la plus puissante de la société civile et c'est pourquoi nous soutenons le projet de l'OSEO». Depuis 1998, l'OSEO collabore en Roumanie avec la Confédération syndicale Cartel ALFA et propose des mesures d'encouragement du marché du travail dans cinq villes. Au centre de ces activités, l'encouragement aux PME ainsi que des centres de conseil et de reconversion professionnelle destinés aux chômeurs. L'Oeuvre suisse d'entraide ouvrière a accompagné la création de 500 PME. 4000 des 10 000 chômeurs soutenus en 2002 ont retrouvé un emploi. L'OSEO contribue aussi à moderniser les structures des syndicats eux-mêmes. Son programme est donc reconduit jusqu'en 2005 avec un nouvel investissement de 1.6 million. ots Originaltext: OSEO Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Stefan Gisler chargé de communication Tel. +41/1/444'19'23 mailto: sgisler@sah.ch Zoltan Doka responsable des projets de l'OSEO en Roumanie mailto: zdoka@sah.ch Attache de presse: Frances Trezevant Tel. +41/21/601'21'61 mailto: ftrezevant@oseo.ch [ 014 ]

Ces informations peuvent également vous intéresser: