Strategy&

L'investissement dans la recherche et le développement atteint un niveau record - Apple fait figure d'entreprise la plus innovante

Zurich (ots) -

- Les 1000 entreprises les plus importantes au monde augmentent leurs
  dépenses en recherche et développement de 5,8 % : l'investissement 
  total atteint 638 milliards d'USD 
- Derrière Volkswagen et Samsung, Roche se hisse à la troisième place
  du classement des entreprises dont le budget recherche-
  développement est le plus élevé 
- Pour la première fois, Tesla entre dans le Top 10 des entreprises 
  les plus innovantes 
- 8,1 % des dépenses en R&D sont investis dans les outils numériques 

Pour la neuvième année consécutive, dans le cadre de son étude « Global Innovation 1000 », le cabinet de conseil en stratégie Booz & Company a étudié le comportement en matière d'innovation des 1000 entreprises cotées en bourse qui investissent le plus dans la recherche et développement (R&D). Le budget en R&D des entreprises étudiées a atteint un nouveau record de 638 milliards d'USD. Pourtant, après des coupes budgétaires dues à la crise et une reprise sur les deux dernières années, la croissance a reculé à 5,8 % - la moyenne sur le long terme. Avec un volume de R&D s'élevant à 11,4 milliards d'USD, Volkswagen est le nouveau leader du classement, suivi par Samsung avec des dépenses en R&D de 10,4 milliards d'USD. Par ailleurs, Apple reste devant Google dans le classement des entreprises les plus innovantes tandis que Samsung monte pour la première fois sur le podium de ce même classement.

Le directeur de Booz & Company en Suisse Carlos Ammann commente: «Une nouvelle fois, un des principaux enseignements de notre étude est qu'un niveau de dépense R&D plus élevé ne garantit pas forcément de meilleurs résultats. Les dix entreprises les plus innovantes s'en sortent beaucoup mieux en termes de chiffres d'affaires que celles dont les dépenses en R&D sont les plus importantes.»

Cinq entreprises suisses dans le Top 100 - une forte intensité de recherche

Les 30 entreprises étudiées dont le siège social se trouve en Suisse ont investi 31,1 milliards d'USD en R&D, ce qui représente 4,9 % des dépenses totales en R&D du Top 1000 des entreprises. 18 de ces 30 entreprises ont augmenté leurs dépenses en R&D comparé à l'année dernière. Avec 8,0 %, les entreprises suisses font preuve d'une forte intensité de recherche. La moyenne internationale du rapport entre dépenses en R&D et chiffre d'affaires se situe à 3,6 %. Plus de 60 % des dépenses en R&D des entreprises suisses sont à mettre sur le compte des groupes pharmaceutiques Roche et Novartis. Roche a augmenté ses dépenses en R&D de 8,1 % pour atteindre 10,2 milliards d'USD et figure ainsi à la troisième place du classement, comme l'année dernière. Chez Novartis, les dépenses en R&D ont augmenté de 2,1 % et atteignent maintenant 9,3 milliards d'USD, ce qui situe l'entreprise à la septième place du classement. Les autres entreprises suisses qui entrent dans le Top 100 sont le producteur de semi-conducteurs basé à Genève STMicroelectronics (58), la multinationale agroalimentaire Nestlé (84) ainsi que le groupe de technologies de l'énergie et de l'automation ABB (96). Légèrement derrière, en 113 position se trouve l'entreprise de produits agricoles Syngenta. Ce sont Lonza et Silka qui ont le plus augmenté leurs dépenses en R&D, leurs investissements dans ce domaine ayant plus que doublé. Avec 28,8 %, STMicroelectronics affiche la plus forte intensité de recherche.

Les secteurs aux dépenses en R&D les plus élevées sont ceux de l'informatique et de l'électronique

Les entreprises du secteur de l'informatique et de l'électronique représentent la plus grosse part des dépenses totales en R&D, à savoir 27,0 %. La croissance des dépenses de 2,0 % était toutefois en dessous de la moyenne. La part des dépenses totales liée aux entreprises du secteur de la santé atteint 22,0 %. Dans ce secteur, la croissance des dépenses s'élève à 7,1 %. C'est le secteur des logiciels et de l'internet qui affiche la plus forte croissance avec 22,1 %, représentant 8,0 % du total des dépenses en R&D.

Les dépenses en R&D de la Chine augmentent à une vitesse vertigineuse

De loin et comme par le passé, la plus grande part des dépenses en R&D est réalisée en Amérique du Nord (39,0 %) et en Europe (29,7 %). Suit le Japon avec 21,0 %. Au cours des cinq dernières années, la part de la Chine dans les dépenses globales a été multipliée par huit pour atteindre 3,2 %. Les taux de croissance des différentes régions sont très différents. Certes, l'augmentation des dépenses en R&D des entreprises chinoises a ralenti mais elle atteint toujours 35,8 %. Celles des entreprises américaines ont augmenté de 8,6 %. En Europe, en raison de la crise, la croissance des dépenses s'élève à 4,5 %, ce qui est inférieur à la moyenne à long terme. Pour la première fois depuis la récession de 2008-2009, les dépenses en R&D des entreprises japonaises prises en compte par l'étude ont de nouveau reculé, et ce de 3,6 %.

Apple fait figure d'entreprise la plus innovante - Tesla entre pour la première fois dans le Top 10

Comme les années précédentes, pour obtenir des informations plus approfondies sur les types d'investissements en R&D et les activités ayant trait à l'innovation, Booz & Company a effectué une enquête auprès d'environ 400 cadres dirigeants dans le monde, officiant dans les secteurs à forte intensité de recherche. On a également demandé à ces experts quelles sont d'après eux les entreprises les plus innovantes. Pour la quatrième fois de suite, Apple et Google occupent les premières places dans ce classement. Derrière eux, certains changements de place méritent d'être soulignés. Samsung a poursuivi sa remontée et évincé 3M de la troisième place. Amazon elle aussi a dépassé 3M. Le fabricant de véhicules électriques Tesla est entré pour la première fois dans le Top 10 des entreprises les plus innovantes en prenant la neuvième place du classement. L'an dernier, Facebook avait manqué le Top 10 de peu, mais cette année, l'entreprise à réussi à décrocher la dixième place. Toyota et Procter & Gamble ont quant à elles quitté le Top 10. Le digital se pose comme principal moteur de l'innovation. Carlos Ammann explique : « D'après les résultats de l'enquête, 8,1 % des dépenses en R&D sont investis dans les outils numériques, que ce soit dans le prototypage rapide et les imprimantes 3D de manière à augmenter la productivité du processus d'innovation, ou pour améliorer les connaissances sur le marché et les besoins des clients grâce aux médias sociaux et aux outils de suivi. Ces derniers prennent de plus en plus d'importance dans de nombreux secteurs de l'industrie et vont modifier durablement les comportements en matière d'innovation des entreprises. »

Conception de l'étude « Global Innovation 1000 » de Booz & Company:

Pour son étude, Booz & Company a identifié les 1000 entreprises mondiales cotées en bourse dont les dépenses en R&D sont les plus importantes. Dans un second temps, la société a conduit une analyse des données majeures de ces entreprises relatives aux finances, chiffre d'affaires, rendement, coûts et profitabilité sur les neuf dernières années et les a mises en relation avec les données historiques portant sur les dépenses en R&D. La répartition des entreprises par régions s'est faite en fonction de leur siège social. Les dépenses en R&D que Roche effectue aux USA sont donc comptabilisées dans la région Europe. Comparé aux années précédentes, cette année, Booz & Company a légèrement adapté la méthodologie de son étude. Ainsi, pour la première fois, les amortissements des investissements en R&D ont également été pris en compte dans l'étude. Par conséquent, pour certaines entreprises, secteurs et régions étudiés, les budgets R&D ont considérablement augmenté (par exemple chez Volkswagen et Daimler). D'après la nouvelle méthode de calcul, Volkswagen aurait déjà occupé la première place du classement « Global Innovation 1000 » l'an dernier.

À propos de Booz & Company:

Booz & Company (booz.com) compte parmi les leaders mondiaux des entreprises de conseil en stratégie. Nous développons des solutions sur-mesure aux problèmes de nos clients et façonnons les programmes des groupes leaders mondiaux dans leurs domaines. Pour cela, nous nous appuyons sur la connaissance sectorielle et l'expertise de plus de 3000 collaborateurs dans 57 bureaux dans le monde. Nous accompagnons nos clients dans le cadre d'une étroite collaboration sous le signe de la confiance et travaillons avec eux sur leurs compétences spécifiques, de manière à ce qu'ils puissent se positionner avec succès sur le marché.

Kontakt:

Karla Schulze Osthoff
Marketing & Communications Suisse
Tel : +41-43-268 21 37
Fax : +41-43-268 21 22
Courriel: karla.schulzeosthoff@booz.com
Internet : www.booz.ch



Plus de communiques: Strategy&

Ces informations peuvent également vous intéresser: