Strategy&

Nouvelle hausse du taux de départs au sein des directions suisses/ 11ème édition de l'étude «Global CEO-Succession» de Booz & Company

Zurich (ots) - Une grande entreprise suisse cotée sur six a changé de patron en 2011 / Les talents internes connaissent davantage de succès / Les CEO expérimentés conseillent aux nouveaux venus de prendre des décisions personnelles rapides et de faire preuve de patience lors des réorientations stratégiques

Les fluctuations parmi les CEO suisses ont doublé par rapport à l'année dernière, atteignant 16 %. Elles dépassent donc le très bas chiffre de l'année passée, avoisinant de nouveau la moyenne internationale fixée depuis plusieurs années à 14 %. L'Europe a connu une évolution semblable où le taux de départs est passé de 10 % à 15 %. Avec 22 %, le taux de changement de CEO le plus élevé au monde revient aux pays émergents en plein essor que sont le Brésil, la Russie et l'Inde. En Chine, les fluctuations sont restées nettement inférieures au reste du monde avec 7 %, ce pourcentage ayant toutefois sensiblement progressé par rapport à l'année précédente. Si 80 % des nouveaux CEO dans le monde sont issus de l'entreprise, ils se chiffrent en Suisse à deux tiers. Confirmation est faite que les CEO ayant gravi les échelons dans l'entreprise connaissent davantage de succès: au cours des trois dernières années, ils ont enregistré un rendement total de 4,4 % par rapport aux 0,5 % des patrons nouvellement venus. En Suisse, cette différence entre «insiders» et «outsiders» est encore plus prononcée avec un rendement total respectivement de 6,0 % et de moins 14,3 %.

Tels sont les principales conclusions de l'étude «Global CEO-Succession» menée par le cabinet international de conseil en stratégie Booz & Company qui a examiné pour la onzième fois les changements intervenus au sein de la direction des 2500 plus grandes entreprises cotées au monde. Cette enquête consiste à analyser les tendances et les évolutions sur le long terme en comparant les données recueillies sur désormais douze années consécutives.

Recul du taux de départs forcés

Parmi les départs de directeurs qui ont eu lieu dans le monde en 2011, 70 % étaient prévus. Dans 15 % des cas, le départ était consécutif à une fusion ou une acquisition et dans 15 autre pour cent, il s'agissait d'un départ forcé. Le taux de départs forcés est dès lors en baisse sur une période prolongée. L'ancienneté des CEO s'est stabilisée à sept ans tant à l'échelle internationale qu'en Suisse. Il est intéressant de constater qu'avec 53,4 ans, l'âge moyen des CEO remerciés n'est supérieur que d'un an à celui des patrons nouvellement recrutés en Suisse. La moitié des nouveaux CEO chez les entreprises suisses sont étrangers.

Quelques conseils pour la première année de fonction

L'étude de cette année s'est également penchée sur les défis posés aux directeurs des entreprises lors de leur première année de fonction. Les CEO expérimentés des entreprises de différents secteurs globalement actives ont été invités à donner quelques conseils aux nouveaux venus. Il en ressort les principales recommandations que voici:

- Crée ton équipe: prends des décisions personnelles évidentes au sein de l'équipe de direction le plus rapidement possible.

- Fais preuve de patience en matière de stratégie: prends garde à ne pas entamer de réorientations stratégiques précipitées, même si tu en es convaincu(e). Assure-toi que ton entreprise est prête à emprunter une nouvelle voie.

- Évolue au-delà de ton domaine de spécialité: découvre tous les services de l'entreprise afin de comprendre comment ils fonctionnent.

- Fais preuve de transparence: crée un lien de confiance avec les interlocuteurs en parlant ouvertement de tes projets et de tes motifs et en prenant des décisions selon des critères clairs et précis.

- Ne te laisse pas embobiner: sois sélectif face à tes conseillers internes et externes. Chacun a son ordre du jour et tous les conseils ne vont pas forcément dans l'intérêt de l'entreprise.

- Trouve un sparring-partner: tout en haut, on est isolé. Cherche quelqu'un qui n'a aucun objectif autre que ton succès, avec qui tu peux discuter en toute franchise de tes projets et idées.

- Garde un certain équilibre dans ta vie: organise ton temps avec soin et veille à ne pas sacrifier ta vie privée.

Carlos Ammann, directeur général de Booz & Company en Suisse, commente ces recommandations: «face à la hausse des attentes, les CEO d'aujourd'hui sont soumis à une pression de résultat incommensurable dès leur première année de fonction. En même temps, la première année de fonction représente aussi une chance formidable: parce que l'on attend de nouvelles idées et initiatives de changement de la part d'un nouveau CEO, les interlocuteurs au sein de l'entreprise sont très ouverts. En fixant les bonnes priorités, le nouveau CEO peut faire bouger beaucoup de choses rapidement. Lors des entretiens menés avec les CEO expérimentés, nous avons collecté un grand nombre de suggestions remarquables.»

Contact:

Karla Schulze Osthoff
Manager Marketing & Communications Suisse
Tél.: +41/43/268'21'37
Fax: +41/43/268'21'22
E-Mail: karla.schulzeosthoff@booz.com
Internet: www.booz.ch



Plus de communiques: Strategy&

Ces informations peuvent également vous intéresser: