ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Fermeture de ligne en Allemagne: Lourdes conséquences également pour le transport routier suisse - engager des mesures immédiates!

Bern (ots) - La coupure de la ligne du Rheintal en Allemagne place l'industrie du transport suisse devant d'importants défis. Des détours coûteux sont nécessaires pour le trafic combiné sur route. C'est la raison pour laquelle, l'associatioon suisse des transports routiers ASTAG a demandé à la Confédération de prendre rapidement des mesures.

Parallèlement au rail, l'industrie des transports routiers est très durement touchée par la fermeture actuelle de la ligne ferroviaire à Rastatt (D), la ligne d'accès la plus importante aux raccordements de la NFLA suisse. Les transports d'importations et d'exportations qui ont été effectués par les entreprises de transport suisses jusqu'à maintenant pour le trafic combiné, sont appelés à être tout simplement annulés ou alors, les conteneurs et les conteneurs interchangeables devront être recherchés, respectivement rapportés, aux gares de chargement éloignées en Allemagne. Ce qui occasionnera des détours, assortis de grandes pertes de temps et d'argent. Au final, cette situation nuit à la fiabilité de la logistique en portant ainsi préjudice à l'économie, l'industrie et la population.

Voici pourquoi l'association suisse des transports routiers ASTAG est intervenue auprès de l'Office fédéral des transports (OFT) et l'Office fédéral des routes (OFROU). Des mesures immédiates sont nécessaires, lesquelles feraient en sorte de continuer à faire fonctionner sans problème les chaînes de transport sur les modes de transport distincts. Concrètement, les gares de chargement allemandes au Sud de l'Allemagne qui servent actuellement de terminaux d'évitement à cause de la coupure de la ligne pourraient être temporairement assimilées aux stations de transbordement suisses. Ce n'est qu'ainsi que les conteneurs bloqués d'un poids total de jusqu'à 44 tonnes pourraient continuer à être acheminés sur la route.

En outre, il est étonnant, voire dérangeant, de constater qu'il n'existe apparemment aucun plan B dans le trafic ferroviaire pour pallier à des défaillances de cette ampleur. Il est de l'intérêt de l'Allemagne de réassurer immédiatement le bon état de marche du raccordement à la NLFA à Rheintal avec des propositions alternatives et ce faisant, de fournir la contribution nécessaire à la politique de transfert. «Malheureusement, les avertissements de l'ASTAG lancés depuis des années se vérifient», dit Adrian Amstutz: «Les constructions NLFA ne sont «qu'une cathédrale dans le désert». Les raccordements promis par l'Allemagne et l'Italie font défaut!» Voici pourquoi la Confédération doit revendiquer rigoureusement l'observation des accords convenus afin que les capacités ferroviaires promises au peuple puissent être élargies sans plus tarder.

Contact:

ASTAG Association suisse des transports routiers
André Kirchhofer
031 370 85 21



Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: