ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Embargo 18.05 1600 - AD 2017: Digitalisation - seulement avec une infrastructure routière moderne!

Bern (ots) - L'Association suisse des transports routiers ASTAG veut saisir conséquemment les opportunités offertes par la digitalisation dans l'industrie du transport. C'est la raison pour laquelle le réseau routier doit être modernisé sans plus attendre. De plus, le président central, Adrian Amstutz, a requis une stricte application de l'interdiction de cabotage à l'assemblée des délégués (AD) qui s'est tenue à Morat.

La digitalisation dans le transport de marchandises et de personnes sur route avance à grand pas. Grâce à la logistique 4.0, la gestion sophistiquée des données et les solutions informatiques innovatrices, les poids lourds, les autocars et les taxis circulent de mode encore plus efficace, flexible, sécurisé et respectueux de l'environnement. Par ce biais, une contribution indispensable est fournie pour le ravitaillement et l'enlèvement des déchets ainsi que la mobilité liée aux loisirs et voyages - en faveur de l'économie, l'industrie et la population.

L'ASTAG veut aussi soutenir ses membres de la meilleure façon qui soit en matière de digitalisation également. Le potentiel des nouvelles technologies doit être systématiquement exploité et avoir un impact sur les économies de coûts. A l'assemblée des délégués 2017 de ce jour, à Morat, qui a porté le titre «Etre dynamiquement dans la course», un e-Learning-Tool a été - entres autres - présenté. Comme première en Suisse, l'ASTAG peut ainsi offrir toute une palette de cours OACP pour la formation continue sous forme électronique.

En avant avec le FORTA!

Il serait toutefois faux de croire que l'augmentation des capacités se règlerait par la digitalisation en elle seule, comme certains milieux se plaisent régulièrement à le prétendre. Au contraire, une infrastructure routière appropriée aux besoins demeure la condition sine qua non pour faire en sorte que le flux du trafic et du transport soit assuré sans embouteillages onéreux et nuisibles à l'environnement. Voici pourquoi le modèle FORTA doit être transposé d'emblée, a affirmé le président central de l'ASTAG, Adrian Amstutz, devant les délégués: «Si la digitalisation doit être un modèle de réussite, un réseau de routes performant est nécessaire comme support hardware!»

Le deuxième thème principal pour l'industrie du transport est actuellement illustré par le nombre croissant de courses de cabotage interdites. Les transports effectués par des véhicules étrangers ne sont pas autorisés à l'intérieur de la Suisse. La seule solution est les contrôles renforcés, les amendes plus élevées et la définition sans équivoque des responsabilités auprès des autorités concernées de la Confédération et des cantons, comme l'ASTAG l'a clairement revendiqué une fois de plus à l'AD.

Contact:

ASTAG Association suisse des transports routiers
André Kirchhofer
079 659 86 86


Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: