ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Coûts des transports 2017: hausse suite aux adaptations RPLP et à la problématique croissante des embouteillages

Bern (ots) - En 2017, l'industrie des transports sera confrontée à une poussée massive des coûts. Au niveau des taxes étatiques dont la charge est aujourd'hui déjà exorbitante, les taux RPLP subiront des adaptations importantes. De plus, les entreprises de transport enregistrent des pertes constantes de productivité du fait de la problématique intolérable des embouteillages. L'Etat a négligé bien trop longtemps de procéder à l'aménagement moderne et adapté aux besoins des infrastructures routières. De ce fait, l'Association suisse des transports routiers ASTAG s'attend à une hausse des prix des transports d'environ 4 à 5 %. En 2017 également, la charge étatique des coûts frappant l'industrie suisse du transport augmentera massivement. Ainsi, la tendance négative de longue date se poursuit, avec, pour effet, la diminution de la compétitivité de toute l'économie et un renchérissement inutile des prix aux dépens des consommatrices et des consommateurs. En comparaison internationale, la charge fiscale de l'industrie du transport est nulle part aussi élevée qu'en Suisse. Et ce n'est que grâce à la force d'innovation exceptionnelle des entreprises de transport allant de pair avec une grande conscience des coûts et l'écoute des clients qu'il a été jusqu'ici possible de limiter les dégâts.

Les contraintes étatiques inductrices de coûts Or, l'an prochain, la redevance poids lourds liée aux prestations RPLP subira une forte hausse. Les véhicules des normes EURO 3/4/5 seront désormais classés dans la catégorie de taxe la moins avantageuse avec des tarifs plus élevés. De plus, le rabais de 10 % accordé jusqu'alors aux véhicules de la norme EURO 6 sera totalement supprimé. En fonction de la composition de la flotte de véhicules, les coûts RPLP augmenteront d'environ 16 % - entraînant ainsi un renchérissement des coûts totaux d'une entreprise de transport pouvant atteindre 3 %. Deuxième facteur de coût important, la problématique aiguë des embouteillages dans toutes les parties du pays en constante aggravation sur tout le réseau routier. Selon l'Office fédéral des statistiques, on recense désormais 22'828 heures de bouchons avec un taux de croissance de 6 % par année dont 85 % sont le fait de la saturation du trafic, respectivement de la négligence dont a fait preuve l'Etat au niveau de la modernisation des infrastructures routières. L'augmentation indispensable des capacités ainsi que l'élimination des goulets d'étranglement ont été bien trop longtemps différées. A cela s'ajoutent les entraves ordonnées par l'administration dans le cadre de l'accès aux villes et aux agglomérations, les vagues de feux rouges tracassières et nuisibles pour l'environnement, le manque de places d'évitement pour les TP qui bloquent encore plus le trafic. De ce fait, pour 2017 ainsi que pour les années suivantes, il faudra compter avec une augmentation notable des heures de bouchons. Cette situation engendre des pertes sensibles de productivité pour le transport de personnes et de marchandises sur route. Et les gains d'efficacité obtenus au niveau des processus opérationnels au sein des entreprises grâce à l'innovation, la conscience des coûts et l'écoute des clients, sont immédiatement reperdus.

Un relèvement des prix de 4 à 5 % L'Association suisse des transports routiers ASTAG part du principe que les entreprises de transport seront contraintes de répercuter ces coûts plus élevés sur les clients. Selon un sondage effectué au sein de la branche, les prix pour les transports suisses de colis de détails, de chargements partiels ou complets devraient augmenter de 4 à 5 % sachant néanmoins que les hausses concrètes devront être négociées individuellement en fonction du secteur de transport, de l'entreprise et du calcul des coûts. Une évolution identique se dessine dans le trafic international dans lequel on attend également une hausse des coûts. Néanmoins, les hausses des prix devraient être différentes en fonction du pays d'importation et d'exportation.

Contact:

Pour de plus amples informations:
ASTAG Association suisse des transports routiers
André Kirchhofer
031 370 85 85



Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: