ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Contrôles du trafic lourd: quatre heures de contrôle pour une seule réclamation!

    Bern (ots) - Les contrôles du trafic lourd s'intensifient constamment sur les routes suisses sous prétexte de sécurité routière. Or, selon les statistiques officielles, le nombre d'infractions a diminué. En fait, il s'agit uniquement pour les autorités d'encaisser le plus d'argent possible. Cette chasse aux amendes est visiblement destinée à remplir la caisse de l'état - une tracasserie supplémentaire sachant que les transporteurs souffrent suffisamment des taxes particulièrement élevée et de la crise économique! La nécessité d'agir existe à la rigueur pour le transit international.

    Les contrôles de police du trafic lourd augmentent constamment sur tout le réseau des routes suisses et on nous annonce régulièrement de nombreuses infractions contre les prescriptions les plus diverses en soulignant qu'il convient d'intensifier les contrôles pour des raisons de sécurité. Or, un examen approfondi des statistiques officielles permet de découvrir une toute autre image. D'une part, les cas passibles de réclamation ont augmenté uniquement du fait de l'augmentation des contrôles du trafic lourd. En chiffres cela donne le calcul suivant: La Confédération a investi au total 161'096 heures supplémentaires pour les contrôles pour détecter 36'407 cas donnant matière à réclamation, soit 1 cas toutes les 4 heures! De plus, il s'agit dans la plupart des cas de bagatelles, et enfin les réclamations multiples concernant un seul et même véhicule sont également prises en compte dans ce total.

    Chasse aux amendes sous le couvert de la sécurité routière

    Il est bien entendu que l'ASTAG s'efforce constamment à ce que le taux des infractions diminue encore. Dans le cadre des cours de formation et de formation continue particulièrement bien suivis, la question de l'amélioration de la sécurité routière tient une place importante. Néanmoins, on ne peut s'empêcher de se poser la question de savoir si les charges et les produits desdits contrôles correspondent encore sachant qu'une seule réclamation ressort de quatre heures de contrôle. On pourrait sans aucun doute trouver d'autres domaines où il serait plus judicieux de s'engager pour une amélioration de la sécurité routière! C'est pourquoi la supposition selon laquelle l'objectif de tels contrôles consistent surtout à chicaner le trafic lourd et aller à la chasse aux amendes n'est pas inventée de toutes pièces. Le transport routier suisse, qui plie déjà sous la plus haute charge fiscale de toute l'Europe, semble une foie de plus appelé à remplir les caisses de la Confédération!

Contact: ASTAG Association suisse des transports routiers Michael Gehrken Weissenbühlweg 3, 3007 Berne Tél. 031 370 85 24



Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: