ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Les coûts des transports restent élevés!

Bern (ots) - Les coûts de transport restent toujours élevés du fait de la charge fiscale massive, des nombreuses exigences légales et des goulets d'étranglement sur les routes respectivement au niveau des infrastructures douanières ainsi que du nouveau durcissement en matière de formation. L'ASTAG est de l'avis que ces charges supplémentaires ne pourront pas être endossées par la branche. Quant aux prix des carburants momentanément moins élevés par rapport à 2008, il ne peut s'agir que d'un phénomène passager. En effet, une reprise même minime de la conjoncture entraînera rapidement une augmentation des prix du diesel avec les répercussions massives que cela entraînera. Au cours de l'an prochain, les prix devraient être stables voire en légère augmentation si on tient compte de l'évolution des coûts, sachant que le recul de la demande de ce printemps a anticipé la hausse. Les mesures étatiques et les chicanes affaiblissent de plus en plus les conditions-cadres du transport routier et ceci malgré le recul de l'activité économique et le fait que le secteur des transports est essentiel pour l'ensemble de l'économie. Il faut surtout citer l'impact négatif des charges fiscales globales en augmentation depuis des années. Par ailleurs, les coûts en rapport avec de nouvelles exigences légales comme depuis peu l'obligation de formation continue continuent à grimper. Enfin, les longs temps d'attente et les retards dus aux bouchons et aux goulets d'étranglement des infrastructures ne contribuent pas à améliorer la situation. Aucune détente n'est attendue sur le front des prix malgré des signaux momentanés de stabilisation L'ASTAG est persuadée que ces charges supplémentaires ne pourront pas être endossées par les entreprises de transport routier. Il faudra donc s'attendre, pour l'an prochain, à certaines adaptations partielles qui auraient, en fait, déjà dû être introduites cette année. Et bien que le nouvel index des coûts des transports de l'ASTAG et de la CSFC indique une stabilisation momentanée, il ne faut pas oublier qu'il ne s'agit que d'un phénomène passager sachant que dès que les prix des carburants repartiront à la hausse, les entreprises de transport devront s'adapter aux augmentations des coûts en 2010 pour calculer leurs taux de transport en conséquence, sous peine d'agir de façon complètement irresponsable sachant qu'en 2009 déjà, et du fait du recul de la demande suite à la conjoncture, les prix n'ont pas pu subir l'adaptation qui aurait cependant été nécessaire. Berne, le 29 octobre 2009 Contact: Pour de plus amples informations: ASTAG Association suisse des transports routiers Michael Gehrken Weissenbühlweg 3, 3007 Berne Tél. 031 370 85 24

Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: