ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Récession: L'ASTAG prend une première mesure contre la crise économique en soutenant activement les efforts personnels des transporteurs

Bern (ots) - Les entreprises suisses de transport se battent aussi contre la crise économique actuelle. Le volume des commandes, les chiffres d'affaire et les revenus chutent, et bien des entreprises rencontrent des problèmes de liquidités. Et pourtant, des taxes fiscales battant tous les records doivent continuer à être versées à l'État et les frais courants doivent être payés. C'est pourquoi l'Association suisse des transports routiers ASTAG a décidé de soutenir les efforts personnels des transporteurs. Une première consultation gratuite de gestion d'entreprise doit permettre aux exploitants de découvrir la meilleure manière d'affronter les difficultés. Le transport routier suisse est également massivement frappé par la récession mondiale. Particulièrement les difficultés rencontrées par l'industrie automobile, l'industrie des machines et l'industrie métallurgique, pour lesquelles la branche sert d'entrepôt roulant en tant que sous-traitant et dans le cadre du concept «just-in-time» ont de graves répercussions. Les commandes commencent à se faire rares, les chiffres reculent massivement dans le trafic international, et les revenus chutent également dans certains domaines du transport intérieur. De nombreuses entreprises luttent déjà contre de graves problèmes de liquidités, notamment du fait de l'augmentation des mauvais payeurs. Et pourtant, les taxes étatiques suisses, qui s'avèrent être les plus élevées en comparaison avec les autres pays d'Europe, doivent être versées. Seule la taxe poids lourds liée aux prestations (RPLP) coûte entre 60'000 à 100'000 francs par année pour un seul camion, en fonction des prestations de transport. Et il faut tout d'abord gagner cet argent! Efforts personnels au premier plan Au contraire d'autres branches et modes de transport qui veulent prioritairement tabler sur des subventions, l'Association suisse des transports routiers ASTAG considère qu'il convient, dans un premier temps, de soutenir les efforts personnels des entreprises. Ce qui n'exclut bien entendu pas un éventuel allègement fiscal ou un soutien aux investissements. Il convient bien au contraire de les envisager, sachant que des mesures similaires sont discutées voire même déjà appliquées à l'étranger. Concrètement, l'ASTAG propose à ses membres de soutenir leurs efforts personnels par l'entremise d'une consultation gratuite en matière de gestion d'entreprise. Des transporteurs en proie à des difficultés peuvent s'adresser, en cas de nécessité, à des personnes de confiance de l'association. L'ASTAG est persuadée d'apporter ainsi une contribution judicieuse pour lutter contre la crise. Contact: ASTAG Association suisse des transports routiers Michael Gehrken Weissenbühlweg 3, 3007 Berne Tél. 031 370 85 24

Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: