ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Arrivée de l'hiver: l'ASTAG critique l'attitude irrespectueuse des autorités

    Bern (ots) - L'Association suisse des transports routiers ASTAG réagit énergiquement et avec irritation à la fermeture des cols alpins (phase rouge) décidée chaque année.  L'ASTAG comprend que le trafic routier ne puisse pas fonctionner normalement du fait des conditions météorologiques difficiles. Il n'est cependant pas concevable de laisser les chauffeurs abandonnés au bord des autoroutes, ce qui est le cas depuis déjà deux jours. Au contraire des camions, le trafic individuel et les autocars obtiennent des autorités l'autorisation de rouler sans aucune restriction. Cette manière de faire est inhumaine et démontre une fois de plus l'attitude irrespectueuse des autorités envers le transport routier.

    L'Association suisse des transports routiers ASTAG ne comprend absolument pas pourquoi les cols alpins suisses sont fermés chaque année au trafic des poids lourds en cas de mauvais temps (phase rouge). La neige et le froid aggravent bien entendu les conditions de circulation et  entraînent des dangers importants. L'ASTAG est néanmoins persuadée que les chauffeurs et les automobilistes sont conscients du risque accru et qu'ils prennent les mesures qui s'imposent. La phase rouge décrétée depuis deux jours pour tous les cols alpins empêchant la circulation du trafic lourd est donc absolument inacceptable. Ce décret frappe de nombreuses entreprises dont les chauffeurs ont en partie  été empêchés hier d'entrer en Suisse en provenance de l'Italie. Depuis des heures, les camions sont immobilisés le long des axes principaux du pays, dans le froid, et sans que les chauffeurs aient la moindre chance de pouvoir exécuter dans les délais les transports importants dont ils sont chargés.

    Cette procédure des autorités confine à l'insolence, sachant que certains chauffeurs, ayant passé outre à cette interdiction de circuler, ont parlé de conditions routières ne présentant aucun problème. Sous réserve de l'équipement hivernal normal, les passages alpins peuvent en tout temps être traversés. Cela est confirmé par le fait que le trafic individuel et les autocars peuvent y circuler librement. Cette attitude des autorités démontre une fois de plus la manière inhumaine et irrespectueuse dont le transport routier est traité en Suisse.

Contact: ASTAG Association suisse des transports routiers André Kirchhofer Weissenbühlweg 3, 3007 Berne Tél. 031 370 85 85



Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: