ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

ASTAG: Le prix du diesel étrangle les transporteurs

    Berne (ots) - Le trafic aérien n'est pas le seul à être concerné par l'augmentation massive et persistante du prix des huiles minérales, le transport routier en souffre lui aussi!

    La branche des transports souffre des frais de transport élevés. Elle ne pourra pas assumer ces contraintes supplémentaires. Une augmentation des prix de transport peut en résulter.

    En dehors des frais de personnel et de la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP), le carburant est un des facteurs de coûts essentiels. Les prix massivement augmentés du diesel renchérissent sensiblement les frais de production.

    La consommation d'un camion varie en fonction du type de construction et de l'engagement. En dépit de la technologie moderne des moteurs et de la conduite économique, la consommation diesel d'un véhicule de 40 tonnes peut osciller entre 40 et 50 litres aux 100 kilomètres en fonction de l'engagement et du tronçon parcouru. C'est peu lorsqu'on considère que cela permet de transporter jusqu'à 25 tonnes de marchandises, mais c'est beaucoup lorsqu'on parcourt chaque jour quelques centaines de kilomètres.

    Dans la situation actuelle, les transporteurs routiers sont véritablement étranglés. Les prix élevés des carburants génèrent des coûts qui viennent s'ajouter à la RPLP et aux autres taxes fiscales. La charge fiscale du trafic utilitaire est déjà disproportionnée en Suisse; environ quatre fois plus élevée qu'en Allemagne par exemple et cela compte tenu du péage qui vient d'être introduit sur les autoroutes allemandes.

    La cherté du carburant diesel contraint les transporteurs à adopter de nouveaux calculs. Une augmentation des prix de transport peut en résulter, à moins que le prix de l'huile minérale baisse contre toute attente de nouveau de manière significative.

    Une ristourne de l'impôt sur les huiles minérales par les autorités pourrait également atténuer la situation, aussi pour les consommateurs. Après tout, 87 centimes par litre de diesel alimentent la caisse fédérale!

ots Originaltext: ASTAG Association suisse des transports routiers
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
ASTAG Association suisse des transports routiers
Beat Keiser
Porte-parole vis-à-vis des médias
Weissenbühlweg 3
3007 Berne
Tél.    +41/31/370'85'70
Mobile +41/79/653'89'35



Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: