ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Les laiteries entraînent d'autres métiers dans leur chute

Berne (ots) - L'insolvabilité du Swiss Dairy Food touche de plein fouet d'autres métiers. Aujourd'hui, c'est au tour des transporteurs laitiers de chiffrer leurs pertes: il manque 3,25 millions de francs de plus dans la caisse! Comment le lait va-t-il de la ferme à la laiterie? - Une évidence quotidienne est soudain remise en question. Motif: certains transporteurs de collecte du lait sont au bord de la faillite. Ils ont travaillé à la demande de Swiss Dairy Food et ne savent même plus comment payer le carburant de leurs poids lourds. Verrons-nous bientôt les camions de lait à l'arrêt - comme les appareils de Swissair cloués au sol après la banqueroute de la compagnie aérienne... Les perspectives sont très sombres. D'après un sondage, il manque dans la caisse des transporteurs laitiers 3,25 millions de francs, et uniquement pour la période du 1er août au 22 septembre 2002. Certaines entreprises seront très bientôt obligées de fermer leurs portes. Ne disposant pas d'aides financières légales comme par exemple les agriculteurs, leur existence est grandement menacée. A travers son Groupe professionnel Collecte de lait, l'Association suisse des transports routiers ASTAG a attiré l'attention sur la situation intenable de ces entreprises. En marge de l'Assemblée extraordinaire des délégués de la Fédération des Producteurs Suisses de Lait (PSL) qui se tiendra le 16 octobre 2002 au Kursaal de Berne, les représentants du Groupe professionnel Collecte de lait, conduits par son président Jakob Meier, de Grüt, à Josef Kühne, président des PSL et ancien Conseiller national, les revendications des transporteurs laitiers. Les transporteurs laitiers exigent des PSL et des Fédérations laitières un soutien financier. Leur exigence est modeste, puisqu'ils réclament seulement la compensation de 40 pour cent de leurs pertes. "Nous savons que les finances sont justes et sommes nous-mêmes prêts à faire des sacrifices. L'important est que les collectes puissent continuer," déclare Jakob Meier. Carlo Schmid-Sutter, Président central de l'ASTAG, a communiqué l'inquiétude des entreprises concernées et a adressé une missive personnelle au Conseiller fédéral Pascal Couchepin. ots Originaltext: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband Internet: www.newsaktuell.ch Contact: ASTAG Association suisse des transports routiers Jakob Meier Grütstrasse 8624 Grüt-Gossau Tél. +41/1/934'32'32 Tel. +41/79/357'89'60 [ 010 ]

Ces informations peuvent également vous intéresser: