Eidg. Zollverwaltung

ezv: Travail réussi du Corps des gardes-frontière Cgfr dans un environnement difficile

Berne (ots) - 20 jan 2004 (AFD) Les quantités d'héroïne et de cocaïne interceptées ont presque atteint le niveau record de l'année précédente. Durant la même période, le nombre d'interceptions de personnes entrées illégalement en Suisse a encore augmenté. En outre, les gardes- frontière demeurent confronté/es à un potentiel élevé d'usage de la violence. Le Corps des gardes-frontière a encore optimalisé sa collaboration avec les partenaires suisses et étrangers. Dans l'année sous revue, le Corps des gardes-frontière Cgfr a à nouveau fourni des prestations notables Succès dans la lutte contre criminalité transfrontalière en matière de stupéfiants Après l'année record 2002, les quantités de drogues dures interceptées sont restées stables. Si l'Administration fédérale des douanes a constaté en 2002 encore quelque 5'600 infractions à la loi sur les stupéfiants, ce ne sont plus guère que 4'400 infractions l'année dernière. En l'occurrence, 138 kg de cocaïne et un peu moins de 100 kg d'héroïne ont été interceptés. Le nombre des découvertes a certes reculé notablement, mais davantage de grands succès ont été obtenus dans la lutte contre la criminalité transfrontalière grave en matière de stupéfiants. Interventions diverses Le Corps des gardes-frontière a enregistré l'année dernière plus de 8'000 interceptions de personnes ayant tenté d'entrer illégalement en Suisse. Comparativement à l'année précédente, ce nombre accuse donc une augmentation de 10%. On a comptabilisé un peu moins de 3'000 interceptions de ce genre pour la seule région de Genève. Il s'agissait surtout de personnes en provenance de pays d'Afrique, des Balkans ainsi que de la zone asiatique. Le Corps des gardes-frontière a réussi l'année dernière à intercepter quelques 34'000 personnes et à les remettre à la police. Les motifs de cette remise vont de l'amende non payée à l'homicide. Plus de 100'000 personnes ont été refoulées principalement pour absence de visa ou de documents de voyage. En plus des refoulements, les gardes-frontière ont séquestré l'année dernière presque 2'000 pièces d'identité falsifiées. Disponibilité à la violence préoccupante Le potentiel de violence envers les gardes-frontière cause encore et toujours des soucis. Cela est le cas surtout à la frontière ouest ainsi que dans la région de Bâle. C'est ainsi que, pour toute la Suisse, 74 contrôles ont été brûlés, dans 16 cas, des membres du Corps des gardes-frontière ont subi des voies de faits et le contrôle a été évité en prenant la fuite à plus de 570 reprises. Sécurité accrue grâce à la coopération Le Corps des gardes-frontière a optimalisé sa collaboration avec les partenaires suisses et étrangers. Ces mesures de coopération seront encore développées cette année. Renseignements: Major Rodolfo Contin, officier d'état-major du Commandement central du Cgfr, 031 / 323 34 21 Plt Andrejas Marijan, Information et travail de relations publiques du Cgfr, 031 /323 14 40 Le présent communiqué de presse peut être téléchargé conjointement avec d'autres documents relatifs à la conférence de presse à l'adresse internet suivante : http://www.zoll.admin.ch/f/medien/2004/gwk-bilanz-f.zip Administration fédérale des douanes AFD Direction générale des douanes Monbijoustrasse 40 CH-3003 Berne http://www.douane.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: