Eidg. Zollverwaltung

Octobre 2002: baisse à l'importation et stagnation à l'exportation

      Berne (ots) - 22 nov 2002 (AFD) En octobre 2002, les importations
ont fléchi de manière un peu plus soutenue que lors des mois
précédents de l'année, alors que les exportations stagnaient en
valeur et s'intensifiaient légèrement en volume. A l'importation,
les produits énergétiques ainsi que les matières premières et
demi-produits ont été les plus touchés. Pour la première fois depuis
longtemps, les biens de consommation ont campé sur leur position à
l'exportation. Un recul similaire a caractérisé les prix dans les
deux directions du trafic. La balance commerciale a comptabilisé un
excédent élevé avoisinant les 1,3 milliard de francs, qui correspond
à l'actif mensuel le plus important jusqu'à ce jour.

Voir tableau sous: http://www.zoll.admin.ch/f/aussen/presse/10_02_f.pdf

    De janvier à octobre 2002, le commerce extérieur de la Suisse a rimé avec faiblesse. Avec - 6,1 % en valeur et - 2,7 % en volume, le recul des importations s'est situé bien au-dessus de celui des exportations (- 1,4 et - 0,6 %). Seuls les biens de consommation (médicaments) se sont développés dans les deux directions du trafic. Les importations de matières premières et demi- produits ainsi que celles de produits énergétiques et de biens d'équipement ont diminué d'un dixième à un cinquième en valeur. Le recul le plus net est revenu aux biens d'équipement à l'exportation. Au sein des régions, seuls les échanges avec les pays en transformation se sont intensifiés. En outre, les exportations ont augmenté dans les pays en développement producteurs de pétrole. La baisse des prix a été quatre fois plus importante à l'importation (- 3,5 %) qu'à l'exportation. La balance commerciale a présenté un excédent de 5,5 milliards de francs (2001: + 393,6 mio. de fr.). Selon le Total 2, l'actif atteint 5,0 milliards de francs par rapport à un déficit de 4,4 milliards de francs une année auparavant, suite aux nombreux arrivages de palladium de Russie.

    Recul continu des importations En octobre 2002, les importations ont diminué de 7,7 % en valeur et de 6,7 % en volume. Par rapport aux premiers mois de l'année, le recul nominal a légèrement progressé et s'est amplifié de manière significative en terme réel. En outre, le fléchissement de la baisse des prix entamé lors des trois mois précédents s'est poursuivi.

Voir tableau sous: http://www.zoll.admin.ch/f/aussen/presse/10_02_f.pdf

    La demande a fléchi pour l'ensemble des groupes selon l'emploi aussi bien en valeur qu'en volume. Les plus touchées ont été les importations de produits énergétiques, en particulier le diesel et l'huile de chauffage. Pénalisées notamment par la baisse de plus d'un cinquième des livraisons de produits chimiques, les entrées de matières premières et demi-produits ont diminué d'un dixième en valeur. Un recul similaire à celui de l'ensemble a caractérisé les arrivages de biens d'équipement. Parmi le large éventail de marchandises confronté à ce scénario, mentionnons surtout les logiciels, les aéronefs ainsi que les installations et appareils de transmission. En revanche, les envois de machines de construction, de terrassement et pour l'agriculture ainsi que ceux d'installations pour hôpitaux et cabinets médicaux se sont amplifiés. Les importations de biens de consommation durables se sont rétractées de façon plus marquée que celles de biens à caractère non durable. Parmi les seconds figurent en particulier les boissons et tabacs ainsi que les médicaments. Pour les biens durables, mentionnons en plus de la bijouterie et joaillerie, les voitures (valeur: - 10,1 %; nombre: - 8,9 %) et les articles ménagers, dont la demande s'est aussi clairement repliée. Les achats d'appareils électroniques de divertissement et de matériel pour l'aménagement d'appartement se sont pratiquement maintenus au niveau de l'année précédente.

    Amorce d'un virage pour les exportations ? En octobre 2002, les exportations ont stagné en valeur et augmenté de 1,7 % en volume. Elles ont enregistré une légère croissance réelle pour la troisième fois consécutive. L'embellie a reposé sur les produits intermédiaires et les biens d'équipement. Les prix des exportations ont de nouveau reculé, mais de façon un peu moins marqué que lors des trois mois précédents.

Voir tableau sous: http://www.zoll.admin.ch/f/aussen/presse/10_02_f.pdf

    L'évolution dans les branches s'est avérée moins disparate que pour les périodes précédentes. La plupart d'entre elles ont vu leur chiffre d'affaires progresser ou enregistrer tout au moins un zéro positif. Les livraisons d'instruments de précision ont affiché la hausse nominale et réelle la plus sensible. Suivent les ventes de l'industrie des denrées alimentaires, boissons et tabacs (tabacs manufacturés), de l'industrie des matières plastiques ainsi que de la chimie. Mentionnons dans la dernière l'essor particulièrement vif des envois de matières premières et de base. Par contre, le développement des ventes d'un secteur important tel que les produits pharmaceutiques s'est nettement essoufflé. En outre, les exportations de produits agrochimiques ont accusé un vif recul. Les livraisons de l'horlogerie ont stagné. Le même scénario a caractérisé les envois de la métallurgie, qui se sont toutefois intensifiés en volume. Malgré le repli de son chiffre d'affaires, l'industrie des machines et de l'électronique, qui est véritablement malmené depuis un bon bout de temps, a enregistré une hausse des exportations dans plusieurs secteurs. Parmi ceux-ci figurent à côté des machines motrices, les appareils pour la technique du chaud et du froid, les machines textiles et les machines pour l'industrie du papier et des arts graphiques. En revanche, les livraisons de machines de bureau, d'appareils pour les télécommunications et de machines pour le travail des métaux sont demeurées dans la zone rouge foncée. Les envois de l'industrie du papier et des arts graphiques ont diminué en valeur et augmenté en volume, alors que ceux de l'industrie textile baissaient sur les deux tableaux.

    Excédent record de la balance commerciale En octobre 2002, les importations de toutes les régions économiques ont diminué. Les arrivages des pays en développement ont essuyé la baisse nominale la plus vive. Les envois de l'OPEP ont régressé de trois dixièmes, alors que ceux des Etats non exportateurs de pétrole chutaient en grande partie suite au recul des livraisons de Porto Rico (produits immunologiques). Les entrées des pays nouvellement industrialisés ont fléchi d'environ un cinquième. Cette tendance a été plus prononcée dans les pays américains que dans les Etats du Sud-Est asiatique. Un repli inférieur à celui de l'ensemble a caractérisé les importations des pays industriels. Si les achats dans l'UE (- 6,0 %) et au Japon (- 23,7 %) se sont rétractés, ils ont progressé d'environ un huitième aux USA. Dans l'UE, ils ont surtout diminué en Irlande et au Royaume- Uni, tandis qu'ils augmentaient de manière florissante en Autriche. L'évolution dans ces trois pays a été dictée par la chimie. Le recul des arrivages des pays en transformation peut être qualifié de faible. La baisse soutenue des entrées de Russie a contrasté avec le vif essor des envois de Pologne et de Tchéquie. Les exportations ont présenté une évolution différente d'une région à l'autre. Elles se sont repliées dans les pays industriels, notre principal partenaire, ainsi que dans les pays en développement. Les livraisons dans l'UE ont diminué. Si elles ont fléchi chez des leaders éco- nomiques comme l'Allemagne, la France et le Royaume- Uni, elles se sont nettement intensifiées en Autriche et en Espagne. Avec un taux de croissance à deux chiffres, les ventes au Canada et au Japon ont présenté un essor réjouissant. En revanche, les exportations aux USA ont stagné. La hausse des envois dans les pays nouvellement industrialisés a été modeste. Elle a reposé sur l'augmentation des sorties en Turquie (+ 30,6 %), à Hong-Kong, en Thaïlande et au Brésil. Les expéditions dans les pays en transformation se sont accrues d'environ un cinquième. Ce résultat est dû essentiellement au bond de deux tiers des exportations en Chine (2 avions de ligne), mais également à la hausse significative des envois en Europe centrale.

    Avec un excédent de 1'266,1 millions de francs, la balance commerciale d'octobre 2002 a affiché l'actif mensuel le plus important jusqu'à ce jour. Par rapport à l'année dernière, la nette progression s'explique principalement par la diminution de moitié du déficit avec les pays industriels. En parallèle, l'excédent s'est renforcé avec les autres régions, en particulier avec les pays en transformation et les pays en développement. L'actif est pratiquement similaire selon le Total 2 (1,3 mia. de fr; année précédente: 268,7 mio. de fr.).

Voir tableau sous: http://www.zoll.admin.ch/f/aussen/presse/10_02_f.pdf

Résultats selon le total 2 Importation Exportation Solde Mio. CHF +/- % Mio. CHF +/- % Mio. CHF Août 2002 9'033.1 -15.8 9'452.6 -5.3 419.5 Septembre 2002 10'511.5 -2.6 11'629.4 6.7 1'117.8 Octobre 2002 11'550.6 -6.0 12'856.8 2.5 1'306.2 Janvier - Octobre 2002 109'774.1 -9.6 114'774.1 -1.9 5'000.0

    Pour tout renseignement supplémentaire:

ADMINISTRATION FÉDÉRALE DES DOUANES Jean-Claude Wagnon Section Statistique ++41 (031) 322 66 30 FAX ++41 (031) 323 39 27 http://www.douane.admin.ch

Berne, le 22 novembre 2002

    Quelques définitions: Total 1: Résultats sans le commerce des métaux précieux, des pierres gemmes, des objets d'art et des antiquités. Total 2: Résultats y compris les métaux précieux, les pierres gemmes, les objets d'art et les antiquités.

    Termes de l'échange: Rapport entre les prix des exportations et les prix des importations. nominal: valeur à prix courants Indice des valeurs moyennes: Evolution des prix mesurée selon les valeurs moyennes de la statistique du commerce extérieur. réel: valeur à prix constants Solde de la balance commerciale: Valeur des exportations moins valeur des importations. Correction de la différence du nombre de jours ouvrables: Variation effective calculée sur la base d'un nombre de jours ouvrables identique (comparaison par rapport au mois de l'année précédente).

Administration fédérale des douanes AFD Direction générale des douanes Monbijoustrasse 40 CH-3003 Berne http://www.douane.admin.ch



Plus de communiques: Eidg. Zollverwaltung

Ces informations peuvent également vous intéresser: