Département fédéral de l'économie

Réunion ministérielle de l'AELE en Islande

    Berne (ots) - La prochaine réunion des ministres de l'Association européenne de libre-échange (AELE) aura lieu à Egilsstadir, en Islande, les 26 et 27 juin 2002. La Suisse y sera représentée par le Conseiller fédéral Pascal Couchepin, Chef du Département fédéral de l'économie. Outre la Suisse, l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein font partie de l'AELE. Un accord de libre-échange plurisectoriel sera signé avec Singapour à l'occasion de cette réunion. Il s'agit du premier entre les Etats de l'AELE et un Etat asiatique.

    L'accord de libre-échange que signeront les ministres des Etats de l'AELE et le ministre du commerce et de l'industrie de Singapour pourrait entrer en vigueur le 1er janvier 2003. Le Conseil fédéral soumettra l'accord pour approbation au Parlement. Il s'agit du premier accord de libre-échange de l'AELE avec un partenaire asiatique, et du premier accord de libre-échange euro-asiatique. Cet accord est le deuxième accord de libre-échange plurisectoriel de l'AELE, après celui avec le Mexique, incluant notamment le commerce des services et les investissements en plus du commerce des marchandises.

    Les relations entre les Etats de l'AELE et les Etats du sud de la Méditerranée constitueront un  autre point important des discussions entre les ministres. Il sera en particulier question de l'assistance technique et financière qui doit favoriser et accompagner la conclusion d'accords de libre-échange avec ces Etats. Ces accords doivent notamment permettre d'établir progressivement une vaste zone euro-méditerranéenne de libre-échange.

    Les ministres s'entretiendront sur la mise en oeuvre de l'Accord du 21 juin 2001 amendant la Convention instituant l'AELE, qui est entré en vigueur le 1er juin 2002. L'accord place les relations entre la Suisse et les autres Etats de l'AELE à un niveau comparable à celui des relations entre chaque Etat de l'AELE et l'UE.

    L'AELE, en dépit de sa taille réduite, reste un instrument efficace et utile pour promouvoir les intérêts économiques de la Suisse aussi bien en Europe que vis-à-vis d'Etats tiers non-européens. La politique de libre-échange poursuivie dans le cadre de l'AELE constitue le troisième pilier de la politique économique extérieure de la Suisse, en complément à nos relations avec l'UE et à la libéralisation commerciale multilatérale poursuivie dans le cadre de l'OMC.

ots Originaltext: DFE
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Robin Tickle
Responsable de la communication au DFE
Mobile +41/79/211'62'28



Plus de communiques: Département fédéral de l'économie

Ces informations peuvent également vous intéresser: