Département fédéral de l'économie

OSEC - World Trade Center, Zurich 25 juin 2001 1er Forum suisse du commerce extérieur

Discours du Conseiller fédéral Pascal Couchepin

Embargo : 25.6.2001 / 20.00 h

Mesdames, Messieurs,

    Notre économie est prospère grâce à son ancrage traditionnel sur les marchés étrangers. La Suisse est un des pays qui profite en plus de la globalisation. Nos entreprises sont parfois confrontés à des concurrents étrangers bénéficiant de soutiens à l'exportation très spécifiques de la part de leur gouvernement. Nous ne voulons pas nous engager sur cette voie. La compétitivité de notre place économique ne se mesure pas en termes de subventions versées ! Notre système économique, fondé sur les principes du libéralisme, de la subsidiarité et du partenariat social, est un système qui refuse l'assistentialisme. Des aides ponctuelles de l'Etat sont peut-être appétissantes dans un premier temps, mais à terme elles minent le bon fonctionnement de l'économie.

    Lors du débat sur cette nouvelle loi, des chiffres ont circulé selon lesquels nos partenaires commerciaux investissent tous d'avantage dans leur système de promotion des exportations. Est-ce bien ainsi que l'on stimule l'esprit novateur, l'esprit de concurrence et l'esprit d'entrepreneur ?

    Nous suivons une autre voie : valoriser tous les instruments existants visant à exploiter les potentiels des marchés étrangers. Notre objectif est de mettre en réseau tous ces centres de compétence afin que les entreprises puissent y accéder plus facilement et au moindre coût.

    En regroupant nos ressources, en organisant mieux le flux de savoir et d'informations, nous sommes en mesure de valoriser le système actuel avec des moyens financiers modestes. Efficacité, partenariat, subsidiarité, tels sont les piliers de notre nouveau dispositif de promotion à l'exportation.

    Je sais que tous ceux qui participent de changement de dynamisation de notre promotion des exportations partagent ces principes.

    Je tiens à vous assurer que mon département, avec le Secrétariat d'Etat à l'économie et le Département fédéral des affaires étrangères sommes décidés à apporter notre contribution. Dans nos ambassades et nos consulats, nous voulons mettre à disposition de l'économie privée des collaborateurs compétents. Nous voulons créer des centres d'affaires suisses à l'étranger. Nous voulons offrir une infrastructure performante à nos clients.

ots Originaltext: Département fédéral de l'économie DFE
Internet: www.newsaktuell.ch



Plus de communiques: Département fédéral de l'économie

Ces informations peuvent également vous intéresser: