Département fédéral de l'économie

Signature de deux nouveaux accords de libre-échange à Vaduz les 21 et 22 juin 2001

Berne (ots) - La réunion semestrielle des ministres de l'Association européenne de libre-échange (AELE) se tiendra à Vaduz les 21 et 22 juin 2001 sous la présidence du Liechtenstein. La Suisse y sera représentée par le Conseiller fédéral Pascal Couchepin, chef du département fédéral de l'économie. Les Etats de l'AELE signeront un accord modernisant la Convention de Stockholm de 1960, acte fondateur de l'AELE. Cet accord élève le niveau des relations entre les pays de l'AELE à un niveau comparable aux relations entre chaque pays de l'AELE et l'UE. L'avantage est double : l'accord améliore substantiellement les relations de politique économique entre les pays de l'AELE, notamment dans des domaines tels que les services, les mouvements de capitaux et la protection de la propriété intellectuelle, et il renforce également la position commune de l'AELE lors de négociations de libre-échange avec des pays tiers. En marge de cette réunion, les Etats de l'AELE signeront également deux nouveaux accords de libre-échange avec la Croatie et la Jordanie, respectivement, portant à 18 le nombre d'accords de libre-échange de l'AELE avec des pays hors de l'Union européenne (UE). La signature de ces deux accords constitue un pas supplémentaire vers la création d'une vaste zone de libre-échange euro-méditerranéenne d'ici 2010, comprenant les pays de l'AELE, de l'UE, les PECOs (pays d'Europe centrale et orientale) et des pays du bassin sud méditerranéen. Les ministres de l'AELE feront par ailleurs le point sur l'extension de leur réseau d'accords hors de la zone euro-méditerranéenne. L'accord de libre-échange avec le Mexique doit entrer en vigueur le 1er juillet 2001. Des accords similaires sont en préparation avec le Canada, le Chili, Singapour et l'Afrique du sud. Ces nouveaux accords sont résolument modernes car ils ne couvrent plus seulement les marchandises mais aussi les services. La politique économique extérieure de la Suisse repose essentiellement sur trois piliers : les accords bilatéraux avec l'UE, l'OMC et les accords de libre-échange dans le cadre de l'AELE. Par le biais de l'AELE, la Suisse fait partie d'un des plus importants espaces de libre-échange au monde, ce qui lui offre un accès à de nombreux marchés comparable à celui de ses principaux partenaires commerciaux, notamment l'UE. ots Originaltext: DFE Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Robin Tickle, chef de la communication du DFE, tél. 079 211 62 28

Ces informations peuvent également vous intéresser: