Département fédéral de l'économie

Signature d'un accord d'aide budgétaire en faveur du Mozambique

Berne (ots) - Un accord d'aide budgétaire entre le gouvernement de la Suisse et le gouvernement de la République du Mozambique a été signé aujourd'hui à Maputo par M. Oscar Knapp, Ambassadeur et Délégué aux accords commerciaux au Secrétariat d'Etat à l'économie (seco), représentant la Confédération suisse, et Madame Luisa Diogo, Ministre du Plan et des Finances, représentant le gouvernement du Mozambique. En vertu de cet accord, le gouvernement suisse octroie au Mozambique pour la période 2001-2003 une contribution non-remboursable de 28 millions de francs suisses. La signature de l'accord a eu lieu pendant une mission économique menée par l'Ambassadeur Knapp et constituée d'un groupe d'entrepreneurs suisses. Cette mission vise à discuter les opportunités d'affaires et à rencontrer des représentants gouvernementaux. Une rencontre avec le Premier Ministre Pascoal Mocumbi est d'ailleurs prévue. Malgré l'impact des récentes inondations sur la situation économique, les perspectives du Mozambique quant à une croissance durable sont prometteuses. Ainsi, les cinq dernières années ont vu une croissance de 10% par an, une inflation désormais maîtrisée et des taux de change stabilisés. Aujourd'hui, le gouvernement est engagé à poursuivre des politiques macroéconomiques saines et prudentes, à continuer le processus de réformes structurelles ainsi qu'à mettre en œuvre un ambitieux programme de réduction de la pauvreté. L'allègement de la dette extérieure dans le cadre de l'initiative pour les pays pauvres très endettés (initiative HIPC) constituera un facteur important pour atteindre ces objectifs. Toutefois, étant donné l'enjeu et l'urgence de la mise en œuvre du programme en faveur de la réduction de la pauvreté, les besoins financiers du Mozambique resteront élevés dans les prochaines années. Depuis 1987, le Mozambique est un des principaux bénéficiaires de la coopération suisse au développement. Cette coopération se monte à environ 30 millions de francs suisses par an. Elle se concentre sur la bonne gestion des affaires publiques et économiques, mais aussi sur la santé, l'hygiène, le renforcement de la société civile et le développement rural. La nouvelle contribution suisse s'étale sur trois ans et est divisée en une aide budgétaire directe de 24 millions de francs suisses et un programme d'assistance technique d'un montant de 4 millions de francs suisses. L'aide budgétaire fait partie d'un programme conjoint réunissant plusieurs bailleurs de fonds (Belgique, Danemark, Hollande, Irlande, Norvège, Suède, Suisse, Royaume Uni, Union européenne). Ce programme vise à soutenir la mise en uvre de réformes économiques et structurelles, orientées sur le développement d'une économie de marché, et à contribuer à la mise en œuvre du programme de réduction de la pauvreté. Par ailleurs, les 4 autres millions de francs suisses accordés sous forme d'assistance technique vont permettre de soutenir le processus de réformes fiscales. Au cours des quatre dernières années, la Suisse avait déjà soutenu l'introduction réussie de la taxe sur la valeur ajoutée au Mozambique. La réforme du système fiscal mozambicain est particulièrement importante pour réduire la dépendance du pays par rapport à l'aide extérieure. ots Originaltext: DFE Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Odile Keller, seco, Aide à la balance des paiements et mesures de désendettement, tél. +41 31 324 08 18.

Ces informations peuvent également vous intéresser: