Département fédéral de l'économie

La Suisse engagée pour plus de sûreté nucléaire en Europe

Berne (ots) - Le Conseiller fédéral Pascal Couchepin a approuvé une seconde participation suisse, à hauteur de 7 millions de francs, au fonds multilatéral pour Tchernobyl. La contribution totale de la Suisse s'élève à 13,4 millions de francs. Elle s'inscrit dans le cadre du programme de coopération du Secrétariat d'état à l'économie (seco) en Europe centrale et orientale, et dans la CEI. Le quatrième réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl explosait le 26 avril 1986. Une chape de béton et d'acier (le « sarcophage ») était construite dans l'urgence sur le réacteur. Depuis lors, cette installation a été altérée par le temps, est devenue instable. Les experts internationaux sont unanimes sur la nécessité de renforcer le sarcophage, afin d'accroître la sécurité pour la population et l'environnement. A cette fin, les pays du G-7 et l'Union européenne ont lancé en 1997, avec l'Ukraine, un grand programme de travaux dont le coût total atteint 768 millions $. Un fonds multilatéral (Tchernobyl Shelter Fund - CSF) a été mis sur pied par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) pour mobiliser le financement nécessaire. En juillet dernier, une conférence des donateurs a eu lieu à Berlin pour obtenir les ressources permettant la poursuite des travaux. La Suisse s'est engagée à une seconde participation de 7 millions de francs - portant ainsi sa contribution totale à 13.4 millions de francs - tenant compte notamment de la décision prise par l'Ukraine de fermer définitivement la centrale nucléaire de Tchernobyl le 15 décembre 2000. La BERD administre encore deux autres fonds multilatéraux pour renforcer la sûreté nucléaire en Europe de l'Est, l'un pour financer des réparations prioritaires (« Nuclear Safety Account») et un autre pour soutenir le démantèlement de la centrale nucléaire de Ignalina/Lithuanie. Le seco soutient aussi ces opérations. L'engagement financier multilatéral de la Suisse pour la sûreté nucléaire s'élève ainsi à 36.4 millions de francs. ots Originaltext: seco Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Michel Mordasini, seco, Institutions financières multilatérales, tél. +41 31 324 08 19.

Ces informations peuvent également vous intéresser: