Département fédéral de l'économie

Bosnie-Herzegovine, que fait la Suisse ?

    Berne (ots) - La stabilisation grâce au développement économique. Exposé présenté par le Conseiller fédéral Pascal Couchepin à l´occasion du 5ème FOCUS sur l´Europe de l´Est, organisé à Berne le 7 novembre 2000

    Seule la version orale fait foi ! Embargo: 7 novembre 2000, 16.00h

    Mesdames et Messieurs,

    Depuis l´éclatement de l´ex-Yougolavie, les Balkans n´ont pas connu la paix. La crise qui a ravagé le Kosovo et achevé le processus de désagrégation de l´ex-Yougoslavie rappelle que le potentiel de conflit qu´il y a dans la région est une menace pour la sécurité de l´Europe tout entière.

    Je ne songe pas seulement aux répercussions immédiates des conflits mais à leurs effets indirects: l´afflux de réfugiés économiques et l´essor des activités illégales, en particulier la contrebande et le crime organisé.

    Stabiliser l´Europe du Sud-Est est donc un objectif majeur de notre politique extérieure, non seulement pour des raisons de solidarité avec les peuples concernés, mais également dans notre intérêt.

    Le Pacte de stabilité

    La crise du Kosovo montre qu´il n´y aura pas de stabilisation durable de la région sans un puissant effort commun. Le Pacte de stabilité pour l´Europe du Sud-Est est né de cette prise de conscience. Il contribue à une stabilisation durable de la région.

    Qu´apporte-t-il de neuf, ce pacte? Le pacte de stabilité est une plate-forme sur laquelle repose une politique commune à l´égard des pays de la région. Reposant sur le principe du « donnant-donnant », il vise à introduire simultanément des mesures de soutien et des réformes politiques et économiques.

    Le pacte de stabilité a une approche régionale qui s´efforce de renforcer les liens entre les pays concernés. Depuis quelques semaines, la République fédérale de Yougoslavie a été intégrée dans le Pacte de stabilité, ce qui permet d´étendre enfin le processus de stabilisation à toute la région.

    Finalement, le Pacte vise à faciliter l´intégration politique et économique des pays des Balkans dans les structures européennes et euro-atlantiques. Cette intégration est la pierre angulaire du pacte de stabilité parce qu´elle offre aux pays des Balkans une perspective à long terme.

    Le Pacte contient tous les éléments permettant de réussir une véritable stabilisation. La Suisse met beaucoup d´espoirs dans ce Pacte. Nous contribuons à ses activités avec notre expérience opérationnelle. Cette contribution est appréciée par les membres du Pacte de stabilité qui ont décidé, en juillet dernier, de promouvoir notre pays au rang de membre de plein droit du Pacte, alors que nous n´étions qu´observateurs au départ.

    Le développement économique, enjeu et condition de la stabilisation

    Que peut apporter la coopération économique à la stabilisation de la région ? Ce ne sont pas des raisons économiques qui ont déclenché les conflits dans les Balkans. Mais il est indéniable que le marasme économique et le chômage ont exacerbé les tensions, le sentiment de frustration et le nationalisme. Faute de réformes économiques en profondeur, la reprise a été beaucoup plus lente dans les Balkans que dans les pays d´Europe centrale.

    Le développement économique et l´intégration régionale sont deux conditions essentielles à la stabilisation de la région.

    Le développement économique améliore le niveau de vie, réduit les différences de revenu, atténue la lutte pour la répartition des ressources.

    L´intégration régionale est la condition et le but du développement économique. Elle exige un dialogue entre partenaires, crée un réseau transfrontalier de relations économiques et favorise la compréhension mutuelle.

    La promotion économique revêt donc une importance majeure dans le Pacte de stabilité.

    Contribution de la Suisse

    Que fait la Suisse en faveur de la promotion économique et de l´intégration des pays d´Europe du Sud-Est? Dans l´esprit du Pacte de stabilité, elle vise plus loin que l´aide immédiate. Nous voulons aborder la question sous l´angle plus général du développement économique à l´échelle de la région et de son intégration dans le reste de l´Europe. Notre action s´articule en quatre volets:

    - Premièrement, la Suisse veut consolider et développer ses relations commerciales avec les pays de l´Europe du Sud-Est. Dans ce but, nous voulons conclure des accords de libre-échange. Pour les pays qui ne sont pas encore mûrs pour signer de tels accords, il s´agit de faciliter l´accès à nos marchés en les faisant bénéficier d´une extension de notre système de préférences tarifaires. Ces pays ne peuvent pas et ne veulent pas rester tributaires de l´aide. Ils doivent développer leurs exportations. Nous devons les aider en ouvrant notre marché.

    - Deuxièmement, la Suisse veut promouvoir le secteur privé et l´investissement. Il faut aider les pays concernés à établir des conditions cadre transparentes et cohérentes sur le plan légal et administratif. La Suisse participe à la réforme du secteur financier et favorise la création de nouvelles entreprises en participant à des fonds de capital-risque. Il faudra ensuite développer des instruments pour encourager les investissements directs suisses.

    - Troisièmement, la Suisse entend accroître son aide financière pour la remise en état des infrastructures publiques. Toute l´Europe du Sud-Est a souffert des crises successives, des guerres et du déclin économique. Nous mettons l´accent sur les projets d´infrastructure qui facilitent les échanges économiques régionaux. La Suisse participe ainsi activement à la reconstruction du Kosovo et de la République fédérale de Yougoslavie.

    - Enfin, la Suisse apporte un soutien macroéconomique. La balance des paiements et le budget des pays de la région sont en mauvais état. C´est en partie le résultat de la crise du Kosovo, mais aussi un effet du processus de transition. Une aide à la balance des paiements, un appui budgétaire ou des mesures de désendettement permettent aux pays qui en bénéficient de surmonter des caps difficiles. Ils peuvent ainsi mettre plus rapidement en œuvre les réformes les plus urgentes.

    Ces mesures renforcent le courant normal de la coopération de la Suisse avec l´Europe du Sud-Est. Les nouvelles mesures permettront de développer notre collaboration si le Parlement accorde les augmentations de crédits nécessaires.

    Le rôle de la Suisse

    La Suisse entend participer à l´effort de la communauté internationale pour stabiliser l´Europe du Sud-Est, par le biais du Pacte de stabilité. Sans un élan international, conduit par l´Union Européenne, ce but ambitieux ne pourrait être atteint. La Suisse entend appuyer ce processus et manifester concrètement sa solidarité avec les populations bénéficiaires et avec les autres donateurs.

    Le Pacte de stabilité offre un bon cadre de coopération. C´est une chance unique d´apporter plus de prospérité à cette région. Avec l´ouverture et le ralliement de la République fédérale de Yougoslavie, les conditions d´une approche régionale sont enfin réunies.

    Mesdames, Messieurs, Nous disposons d´une stratégie globale de coopération économique avec l´Europe du Sud-est. Cette stratégie intègre le développement des échanges, la promotion des investissements et la rénovation des infrastructures. Cette stratégie est étroitement coordonnée avec la communauté internationale dans le cadre du Pacte de stabilité. Il importe maintenant de la réaliser avec détermination.



Plus de communiques: Département fédéral de l'économie

Ces informations peuvent également vous intéresser: