Office féd. développement territorial

Amélioration du tracé de la NLFA dans le canton d'Uri: les travaux vont bon train

Berne (ots) - Le Conseil fédéral a pris connaissance aujourd'hui de l'avancement du processus visant à optimiser le tracé de la NLFA dans le canton d'Uri. A ce titre, il a été informé des différentes études entreprises dans cette optique durant l'année en cours. Ces études visent à tenir compte autant que possible des intérêts de la population uranaise, sans pour autant négliger les conditions-cadres d'ordre financier ou relevant de l'exploitation. Le 19 juin 2000, le Conseil fédéral a approuvé l'avant-projet du tracé de la NLFA entre le portail d'Erstfeld et la zone située au sud d'Altdorf, avant-projet conforme à la variante dite "vallée". Simultanément, il s' engageait à créer les conditions requises en vue d'améliorer les tronçons d' accès de la NLFA dans le canton d'Uri. Depuis, le DETEC, département en charge du dossier, a constitué un comité pour assurer le suivi des travaux. Relevant de l'Office fédéral du développement territorial (ODT), ce comité comprend des représentants du canton d'Uri, de la Confédération et, en fonction des besoins, des CFF ainsi que d'AlpTransit. Il bénéficie du soutien d'un groupe de travail ad hoc au niveau administratif. Ce comité est parvenu à se mettre d'accord à tous les niveaux : mandats, composition, organisation, programme de travail et agenda. Il s'est surtout attelé à assurer le suivi des expertises demandées par le Conseil fédéral, puis des études mandatées par l'ODT ainsi que par l'Office fédéral des transports: 1. Etude de faisabilité "Idée d'une variante montagne longue": Cette étude doit permettre d'évaluer les conséquences d'un tracé conforme à la "variante montagne longue" dans différents domaines : exploitation, finances, environnement, aménagement du territoire. Les solutions proposées seront ventilées en fonction de trois types d'exploitation du tronçon passant à travers la montagne: tronçon destiné exclusivement au transport de marchandises, tronçon autorisant une exploitation mixte ou tronçon réservé au trafic des voyageurs. 2. Etude portant sur l'"optimisation de la variante "vallée"": Cette étude doit démontrer dans quelle mesure il est possible d'améliorer encore le tracé défini par le Conseil fédéral dans la zone située entre Altdorf et Flüelen. Il s'agit notamment d'examiner comment éviter de construire le viaduc contesté et élargir les potentiels en matière d'aménagement du fond de la vallée d'Uri. 3. Étude "Identification des problèmes d'aménagement dans la vallée de la Reuss uranaise": Cette étude doit permettre de déterminer les problèmes d' aménagement, leur degré d'urgence ainsi que le nombre de personnes concernées (autorités et population). Au cours du mois de mai, on consultera dans un premier temps les membres des autorités cantonales et communales. Puis, sur la base de ces premiers résultats, une frange représentative de la population sera sondée par téléphone durant le mois de juin. Ces résultats serviront à d'autres études. Seront consultées les communes d'Altdorf, d' Attinghausen, de Bürglen, d'Erstfeld, de Schattdorf, de Flüelen, de Silenen, de Sisikon et de Seedorf. Début juin, le public sera informé plus en détail du contenu de l'enquête. 4. Etude de planification "Plaine de la Reuss uranaise en 2030; évolution de l'habitat et du paysage : coordination avec les infrastructures d'envergure nationale": Cette étude doit indiquer comment améliorer globalement et durablement l'aménagement de la vallée de la Reuss, plus spécifiquement entre Flüelen et Erstfeld. S'adressant aux différents intéressés, elle cherchera à démontrer par quelles stratégies et options, ils pourront contribuer à optimiser un développement harmonieux en la matière, ceci sans oublier les conséquences pour les régions voisines (zone située entre Sisikon et Amsteg). L'étude s'attellera entre autres à des questions portant sur l'aménagement des infrastructures actuelles (ligne CFF, lignes à haute tension, autoroute, route cantonale), sur l'aménagement des zones d' habitation ainsi que sur le développement de zones de protection et de loisirs. Les mesures proposées sont fixées pour 2030, bien que l'étude en comprenne également certaines réalisables à court et moyen terme. Tous ces mandats ont donc été adjugés et les travaux ont déjà commencé. Les résultats devraient être disponibles d'ici la fin de l'année 2001. Dans le même intervalle, les travaux préparatoires de mise à l'enquête des projets se poursuivent, portant notamment sur le raccordement du tunnel de base du Saint-Gothard à la ligne CFF actuelle et ceci conformément à la volonté du Conseil fédéral. La procédure d'approbation des plans débutera à fin mai 2001, tandis que la mise à l'enquête publique des plans et la procédure de consultation des cantons et des offices fédéraux sont prévues pour la mi-juin. Toutefois, cette mise à l'enquête fera l'objet d'une information détaillée à l'intention du public. ots Originaltext: ODT Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Pierre-Alain Rumley, directeur de l'Office fédéral du développement territorial, tél. +41 31 322 40 51 Rudolf Menzi, service d'information, Office fédéral du développement territorial, tél. +41 31 322 40 55

Ces informations peuvent également vous intéresser: