Off. féd. environ., forêts, paysage

Gestion du loup en Suisse

Phase d'essai décidée Berne (ots) - Les cantons et l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) se sont mis d'accord pour définir les prochaines étapes dans la gestion du loup en Suisse. Une phase d'essai a été décidée. Elle servira à recueillir des expériences supplémentaires afin d'élaborer avec les cantons et les milieux concernés les meilleures conditions pour gérer le retour naturel du loup. Entre-temps, les règles fixées dans le concept provisoire au sujet des autorisations de tir, des mesures de prévention et de l'indemnisation en cas de dégâts servent de références. Lors d'une séance avec la direction de l'OFEFP, les cantons ont demandé qu'une phase d'essai soit introduite afin de recueillir des expériences supplémentaires sur le loup. Le concept loup sera adapté au terme de cette période. Afin que les cantons puissent s'appuyer sur des règles claires lors de la phase d'essai, le projet de concept sert de référence provisoire sur les points suivants: Les cantons peuvent autoriser le tir d'un animal qui cause des dégâts insupportables (50 pertes de moutons en quatre mois dans un rayon de 5 kilomètres). Afin de permettre aux cantons de réagir plus rapidement en cas d'attaques importantes, une autorisation de tir pourra être délivrée si 25 bêtes sont tuées en l'espace d'un mois dans un rayon de 5 kilomètres. Selon les circonstances, un assouplissement de ces critères est possible avec l'accord de l'OFEFP. La mise en place de mesures de protection est prioritaire dans les régions colonisées par le loup. La Confédération contribue aux coûts des mesures de protection. En particulier, des «centres de compétences pour la protection des troupeaux de moutons» doivent être mis en place. Outre l'élevage et le dressage d'animaux de protection - chiens ou ânes - ces centres seront également chargés de conseiller les éleveurs de moutons qui pourront y acquérir leurs propres animaux de protection. En cas de dégâts portés au bétail, la Confédération paie 80% de l'indemnité versée à l'éleveur, le canton prend à sa charge 20%. Le canton est responsable du recensement des pertes. ots Originaltext: OFEFP Internet: www.newsaktuell.ch Contact: OFEFP Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage Service de presse M. Philippe Roch directeur de l'Office fédéral de l'environnement des forêts et du paysage (OFEFP) Tél. +41/31/322'93'01 M. Willy Geiger sous-directeur de l'Office fédéral de l'environnement des forêts et du paysage (OFEFP) Tél. +41/31/322'24'96

Ces informations peuvent également vous intéresser: