Off. féd. environ., forêts, paysage

Une radiographie de l'environnement en Suisse

Le rapport sur l'état de l'environnement vient de paraître Berne (ots) - L'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) et l'Office fédéral de la statistique (OFS) viennent de publier une nouvelle vue d'ensemble de l'état de l'environnement en Suisse. En bref: de nombreux progrès ont été réalisés, mais il reste beaucoup à faire. L'OFEFP et l'OFS publient tous les quatre ans environ un rapport complet sur l'état de l'environnement en Suisse. La dernière version vient de paraître et se présente cette fois en deux volumes. Le volume élaboré par l'OFEFP comprend quelque 350 pages. Il dresse un bilan avec de nombreux exemples concrets et présente des perspectives. L'OFEFP y prône la résolution à long terme de problèmes connus, mais aborde aussi la question des nouveaux risques auxquels l'environnement est confronté. Le deuxième volume a été élaboré par l'OFS. Il fournit des statistiques et des faits sur toutes les questions importantes pour l'environnement. L'OFS encourage une gestion efficace des informations concernant l'environnement. En effet, les données statistiques contribuent de manière déterminante à la connaissance que l'on a de l'environnement et de son évolution, et permettent d'identifier les problèmes suffisamment tôt. «L'environnement est un bien trop précieux pour qu'on laisse l'intuition guider nos interventions», a souligné Adelheid Bürgi-Schmelz, directrice de l'OFS, lors de la présentation du rapport à Berne. «Une protection efficace de l'environnement nécessite des bases statistiques convaincantes.» Le rapport indique que l'efficience écologique s'est améliorée dans de nombreux domaines ces dernières années, c'est-à-dire que la pollution provoquée par chaque unité produite est moins élevée; de plus, la pollution atmosphérique a diminué et les eaux sont devenues plus propres. Cette évolution est notamment due aux efforts consentis par les milieux économiques pour rendre la production moins polluante. Ce tableau réjouissant est toutefois terni par les conséquences de l'augmentation constante du trafic. La contribution du trafic motorisé aux émissions totales de dioxyde de carbone atteint 34%, sans tenir compte du trafic aérien international. En outre, les surfaces bâties ne cessent de croître. Chaque seconde, en Suisse, on recouvre ainsi 0,86 mètre carré de sol. Le rapport 2002 sur l'état de l'environnement s'ouvre aussi vers l'avenir. La technique et le progrès vont continuer d'améliorer l'efficience écologique, mais ils comportent aussi de nouveaux risques pour l'environnement. On peut notamment citer les champs électromagnétiques, qui se multiplient, les effets des biotechnologies, ainsi que les nouvelles substances chimiques dont l'effet sur l'environnement est encore mal connu. «Malgré les progrès réalisés, la pres-sion sur la nature et l'environnement ne cesse d'augmenter», a déclaré Philippe Roch, directeur de l'OFEFP, lors de la présentation du rapport. «Il faut donc poursuivre nos efforts sur le plan politique et technologique. Ces prochaines années, il faudra repenser fondamentalement la protection de l'environnement, pour y ajouter une réflexion sur les priorités de nos sociétés.» Cet ouvrage en deux volumes de l'OFEFP et de l'OFS s'adresse à toutes les personnes intéressées à l'environnement et leur fournit informations, éclairages et bases de réflexion. Les textes, les graphiques et la mise en page ont été réalisés de manière à ce que le rapport puisse être utilisé pour l'enseignement. ots Originaltext: OFEFP / OFS Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Philippe Roch, directeur de l'OFEFP Mobile +41/79/277'51'88 Adelheid Bürgi-Schmelz, directrice de l'OFS Tél. +41/31/323'60'01 Bruno Oberle, sous-directeur de l'OFEFP Tél. +41/31/322'24'94 Peter Glauser, chef de la Section de l'environnement à l'OFS Tél. +41/31/323'62'53 OFEFP Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage Service de presse OFS Office fédéral de la statistique Service d'information

Ces informations peuvent également vous intéresser: