Off. féd. environ., forêts, paysage

La région Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn entre dans le Patrimoine mondial de l'UNESCO

Berne (ots) - La région Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn figure désormais dans la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO, selon la décision prise aujourd'hui à Helsinki par l'organisation. C'est le premier site naturel suisse et de tout l'arc alpin inscrit au Patrimoine mondial. «Cette distinction n'est pas seulement un honneur pour la région mais un engagement de la population à transmettre ce site intact aux générations futures» a souligné le comité de soutien à la candidature. La valeur géographique, écologique, esthétique de la région Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn est connue depuis longtemps. C'est un ensemble de paysages exceptionnels qui se distingue en particulier par la rupture abrupte des parois nord de l'Eiger, de la Jungfrau et du Mönch, qui s'élèvent de la plaine à plus de 4000 mètres d'altitude. Le glacier d'Aletsch qui s'allonge sur plus de 24 kilomètres est unique dans tout l'arc alpin. Les premières mesures de protection du site remontent aux années 1930 avec la création de la réserve de la forêt d'Aletsch. Depuis 1983, l'ensemble du site figure dans l'Inventaire des paysages, sites et monuments naturels d'importance nationale (IFP). Actuellement, les mesures touchent essentiellement les infrastructures qui relèvent de la Confédération, comme les routes nationales, les ouvrages de l'armée, les installations de la Poste et de Swisscom. Elles impliquent aussi des restrictions dans l'attribution des concessions pour les téléphériques, les lignes électriques ou les constructions situées en dehors des zones à bâtir. Un honneur et un engagement pour la région La communauté d'intérêt, créée en Haut-Valais et dans l'Oberland bernois pour soutenir la candidature, a accueilli la décision du Comité du Patrimoine mondial avec une grande satisfaction. Elle y voit une reconnaissance internationale du paysage exceptionnel de la région du Glacier d'Aletsch. Avec la décision d'Helsinki, c'est la seconde phase du projet qui commence. Durant les trois prochaines années, les communes vont créer un réseau pour mettre en place une gestion régionale. Un plan sera élaboré sous la direction de l'organe de gestion régional avec la participation des communes et de la population. Selon le Groupe d'intérêt, l'inscription dans le Patrimoine mondial de l'UNESCO «n'est pas seulement un honneur pour la région mais aussi un engagement à transmettre ce site intact aux générations futures». Un atout pour l'économie régionale La région Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn est majoritairement située en haute montagne. Les conflits d'intérêts entre protection et exploitation du territoire sont rares. Glaciers, roches, forêts, alpages : l'économie alpestre, dans cette région, se résume essentiellement au tourisme. Une inscription dans le Patrimoine mondial de l'UNESCO devrait avoir des répercussions favorables sur le secteur touristique. Vu les possibilités d'accès restreintes et les mesures de protection, la région devrait pouvoir gérer un afflux accru de touristes tout en respectant l'environnement. Monte San Giorgio et Entlebuch L'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) se réjouit de cette décision. «L'inscription dans la liste du Patrimoine mondial des biens naturels va dans le sens de la politique de conservation des grands espaces menée par la Confédération» a précisé Willy Geiger, sous-directeur de l'OFEFP. Ainsi, le Conseil fédéral a décidé en octobre dernier de présenter la candidature d'un deuxième site à l'inscription au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Il s'agit de la région du Monte San Giorgio au Tessin. La décision doit être prise d'ici fin 2003. Par ailleurs, l'Entlebuch est classé réserve de biosphère par l'UNESCO depuis septembre dernier. Ce paysage lucernois est riche en beautés naturelles et vise un développement durable dans l'agriculture et la sylviculture, le tourisme et l'artisanat. Une conférence de presse est organisée par le Groupe de soutien à la candidature aujourd'hui à 15h30, à Blatten (VS) avec notamment le Conseiller d'Etat Wilhelm Schnider et les représentants des communes concernées. Contact: M. Laudo Albrecht, mobile +41/79/651'20'42 Internet sur la candidature de la région Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn: http://www.weltnaturerbe.ch Annexe Carte de la région inscrite au Patrimoine mondial de l'UNESCO Plan de situation du site Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn et de l'objet IFP ots Originaltext: OFEFP Internet: www.newsaktuell.ch Contact: M. Willy Geiger, sous-directeur de l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP), Tél. +41/31/322'24'96 M. Meinrad Küttel, chef de la section Zones protégées, Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) Mobile +41/79/687'11'74 M. Laudo Albrecht, directeur du centre Pro Natura Aletsch et secrétaire du groupe d'intérêt UNESCO-Weltnaturerbe, Mobile +41/79/651'20'42 Internet: www.unesco.org/whc/nwhc.fr/pages/home/pages/homepage.htm (le Patrimoine mondial de l'UNESCO) www.unesco.de (le Patrimoine mondial de l'UNESCO en allemand)

Ces informations peuvent également vous intéresser: