Off. féd. environ., forêts, paysage

Candidature commune de Genève et Rome pour le siège de la convention PIC

Produits chimiques dangereux Berne (ots) - La Suisse a présenté aujourd'hui à Rome la candidature de Genève pour le secrétariat de la convention sur l'exportation des produits chimiques (convention PIC). La Suisse présente une candidature commune avec l'Italie. Le Secrétariat provisoire de la convention est déjà installé dans ces deux pays. En accueillant le secrétariat permanent de la convention PIC, le Conseil fédéral veut renforcer à Genève les compétences mondiales dans le domaine des produits chimiques. La Convention PIC règle l'importation et l'exportation des produits chimiques dangereux pour l'environnement afin de garantir leur utilisation sûre, dans les pays en développement en particulier. L'exportation de ces produits n'est autorisée que si le pays destinataire a été informé du caractère dangereux des produits et a donné son accord à leur importation. Ce principe « du consentement préalable en connaissance de cause « (Prior Informed Consent PIC) a donné son nom à la convention. 22 pesticides, dont le DDT, et 5 produits chimiques industriels, dont les PCB et l'amiante, figurent actuellement sur la liste des produits chimiques soumis à la convention. L'accord a été signé par 73 Etats, dont la Suisse. Il entrera en vigueur lorsque 50 Etats l'auront ratifié. La Suisse, qui a reçu l'accord du Parlement en septembre dernier, devrait le ratifier cette année encore. Genève, centre mondial pour les produits chimiques Beat Nobs, Ambassadeur à l'Office fédéral de l'environnement des forêts et du paysage (OFEFP) et chef de la délégation suisse, a présenté les atouts de Genève au Comité intergouvernemental de négociations, qui tient session actuellement à Rome. Centre mondial pour l'environnement, la ville se partage avec New York les sièges des plus importantes organisations des Nations Unies. Elle offre une infrastructure de haute qualité et des conditions idéales pour accueillir la convention sur les produits chimiques. La proximité avec le PNUE, unité Produits chimiques, la convention de Bâle sur l'exportation des déchets spéciaux et l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui ont tous leur siège à Genève est très favorable au développement de coopérations et de synergies. La ville abrite aussi le secrétariat provisoire de la Convention sur les polluants organiques (Convention POP), qu'elle souhaite également accueillir définitivement. Candidature commune avec Rome C'est la première fois que deux Etats présentent une candidature commune pour le secrétariat d'une convention internationale. La convention concerne autant le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), à Genève que la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) à Rome. Les travaux préparatoires ont eu lieu dans les deux villes qui abritent chacune une partie du secrétariat provisoire, une organisation qui a parfaitement fonctionné. La décision sur l'attribution du secrétariat de la Convention PIC sera prise lorsque la convention entrera en vigueur, dans deux ans environ. ots Originaltext: OFEFP Internet: www.newsaktuell.ch Contact: M. Beat Nobs, ambassadeur, chef de la division Affaires internationales, Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP), mobile +41 79 687 11 68 M. Georg Karlaganis, chef de la division Substances, sol et biotechnologie, Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP), mobile +41 79 687 11 79 Mme Florence Tinguely Mattli, cheffe suppléante de la section Organistions internationales et politique d'accueil, Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), mobile +41 79 663 04 92 Annexe: Texte de la présentation commune Suisse/Italie (en anglais) Internet: Sur la candidature Genève-Rome: http://www.pic-geneva-rome.net Sur la Convention PIC: http://www.pic.int/

Ces informations peuvent également vous intéresser: