Off. féd. environ., forêts, paysage

Bilan des dommages causés par Lothar

Un an après: les conséquences de l'ouragan ont été bien gérées Berne/Birmensdorf (ots) - L'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) et l'Institut fédéral de recherches FNP tirent un bilan positif de la remise en état des forêts, un an après le passage de Lothar. Les travaux de déblayage sont très avancés, des subventions seront versées aux propriétaires touchés, et le marché du bois n'a pas subi de baisse de prix dramatique. Le 26 décembre 1999, l'ouragan du siècle causait d'énormes dégâts en Suisse en renversant ou brisant plus de 10 millions d'arbres sur une surface de 46'000 ha. Cela correspond à un volume de bois de 12,5 millions de m3. Selon les estimations actuelles, les dommages causés en forêt représentent un montant total de 750 à 800 millions de francs. 60 % des dégâts ont touché les forêts publiques et 40 % les forêts privées. L'ouragan a causé directement la mort de 14 personnes et 15 autres sont décédées lors des travaux de déblayage dans les forêts. État des travaux Les travaux de déblayage sont bien avancés: 8 millions de m3 de bois ont déjà été façonnés. Il est prévu d'en façonner encore 2 millions de m3 au cours de cet hiver. Environ 2,5 millions de m3 seront laissés en forêt. De nouvelles réserves forestières protégées par contrat ont été délimitées sur 600 ha. A l'heure actuelle, 1,1 million de m3 de bois se trouvent dans des dépôts servant à préserver la valeur du bois, où ils sont généralement conservés par voie humide. Marché du bois La forte demande de bois, tant à l'intérieur du pays qu'à l'étranger, a favorisé la gestion des chablis sur le plan quantitatif. Leurs prix (bois rond de sciage, épicéa et sapin) ont toutefois enregistré une baisse de 30 % par rapport à ceux de décembre 1999; il ne faut pas s'attendre à une normalisation du marché du bois avant fin 2001. De grosses quantités de bois ont par ailleurs dû être exportées à l'état brut faute de capacités disponibles pour le façonnage. Subventions Pour 5,5 millions de m3 de chablis, le façonnage peut être effectué de manière à couvrir les coûts. La Confédération prend en charge le déficit occasionné par le façonnage des 4,5 millions de m3 restants lorsque ce travail est nécessaire en vertu de la loi sur les forêts. Elle affecte au total 510 millions de francs à la remise en état des forêts suite à Lothar (dont 125 millions de francs pour des prêts remboursables). Les propriétaires de forêts privées bénéficieront de 40 à 50 % de ces fonds. La somme de 160 millions a déjà été versée. Mais les subventions fédérales ne compenseront pas la perte de valeur subie. La fondation privée « Fonds suisse de secours pour des dommages non assurables causés par des forces naturelles » (Fonds de secours) met quant à elle 40 millions de francs à la disposition des propriétaires de forêts privées gravement touchés. Elle a déjà versé 31 millions à ce jour. Bilan - Les travaux de déblayage sont beaucoup plus avancés qu'on ne s'y attendait; - Lothar a donné d'importantes impulsions à la promotion du bois comme matière première écologique. Un programme de soutien de l'Office fédéral de l'énergie a pour objectif de doubler l'utilisation énergétique de bois, qui est actuellement de 2,5 millions de m3 par an; - le bois a pu être mieux écoulé que prévu; la baisse des prix a donc été moins forte qu'on ne craignait; - les subventions fédérales sont suffisantes pour les travaux de déblayage et de remise en état nécessaires dans les forêts. Pour les propriétaires de forêts privées, 40 millions supplémentaires seront versés par le Fonds de secours; - Lothar a mené à des innovations et a accéléré des développements souhaités (p.ex. la création de réserves forestières, le lancement de projets de recherche importants). Actions nécessaires - Les travaux de déblayage en forêt ont causé la mort de 15 personnes, dont 14 travaillaient en forêt à titre privé. Il faut absolument augmenter la sécurité de ce groupe de personnes. - L'article de la loi sur les forêts concernant les catastrophes a été mis à l'épreuve pour la première fois par Lothar. Le processus politique déclenché a été long et compliqué et on peut dire qu'il n'est pas adapté à la pratique. Une adaptation de la législation s'impose donc si l'on veut pouvoir maîtriser les futures catastrophes naturelles. - Il faut chercher à augmenter la capacité de façonnage du bois dans le pays. - Recherche: Les questions suivantes sont notamment à l'étude: comment la forêt se développe-t-elle si les chablis sont laissés sur place ? Y a-t-il un rapport entre l'effet de l'ouragan et l'état de santé des arbres ? Quelle est l'efficacité des mesures prises par les autorités pour la remise en état des forêts endommagées ? L'objectif est de créer des conditions permettant aux autorités et aux propriétaires de forêts de réagir plus rapidement et plus efficacement encore, ce qui réduirait ce fait les coûts. Les origines météorologiques de Lothar Du point de vue météorologique, l'ouragan Lothar représente un événement extraordinaire. Sa formation est due à une dépression centrée sur l'Atlantique. L'ouragan a été entraîné de l'Atlantique à travers l'Europe centrale par un fort courant d'ouest. Une grande vitesse de déplacement de la zone dépressionnaire s'est combinée avec de grandes vitesses du vent dues aux fortes différences de pression. Cela a provoqué de puissantes rafales qui ont été déterminantes pour l'effet dévastateur de l'ouragan. Dégâts dus à Lothar Somme totale en millions Domaine Forêts 760 Bâtiments et matériel 690 Infrastructures de transport 170 Electricité, communications, autres secteurs économiques 80 Arbres fruitiers, arbres des parcs et des jardins 40 Somme totale1740 ots Originaltext: Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage Service d'information Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Institut fédéral de recherches FNP, Médias et information Annexe: - Tirer des enseignements de Lothar - Mario F. Broggi, Directeur de l'Institut fédéral de recherches WSL, Birmensdorf/Davos - Lothar nous oblige à réfléchir à long terme - Willy Geiger, Sous-directeur OFEFP - Lothar - de bonnes notes pour l'économie forestière - Werner Schärer, Directeur fédéral des forêts - Marché du bois : effondrement moins grave que prévu - Andrea Semadeni, suppléant du Directeur fédéral des forêts, OFEFP - Dégâts dus aux forêts (dus au vent ou à la neige) enregistrés en Suisse - Répartition des dégâts dus à Lothar - Surfaces sinistrées en forêt - Subventions fédérales "Lothar" pour la forêt - Grumes de sciage - Bois de sciage (épicéa / sapin) Informations supplémentaires: Une analyse détaillée paraîtra autour de février 2001 en allemand avec un résumé en français et en anglais. Elle pourra être commandée auprès de l'Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches (ENA), Davos, tél. +41 81 417 01 11, fax +41 81 417 01 10, e-mail: dok@slf.ch. Sur le site Internet du FNP: http://www.wsl.ch/forest/lothar/lothar-fr.ehtmld.

Ces informations peuvent également vous intéresser: