Office fédéral de la communication

[OTS](CP) Nouvelles concessions de téléphonie mobile GSM
Lancement de la vente aux enchères de fréquences GSM supplémentaire

Bienne (ots) - La vente aux enchères de fréquences supplémentaires pour la fourniture de services de téléphonie mobile selon la norme GSM commencera le 11 octobre 2000. Cette vente, qui portera sur trois concessions en tout, est organisée par l'Office fédéral de la communication (OFCOM) au nom de la Commission fédérale de la communication (ComCom). Elle sera exécutée sur l'internet et pourra être suivie par le public. La vente aux enchères portera sur trois concessions de téléphonie mobile servant à fournir des services de télécommunication GSM. En particulier, il s'agit d'une concession octroyant le droit d'utiliser les fréquences autrefois attribuées au système Natel C (largeur de bande de 8.2 MHz dans la bande des 900 MHz GSM) et de deux concessions concernant des blocs de fréquences dans la bande GSM 900 MHz communément appelée «élargie» (4.8 MHz de largeur de bande chacune). Ces concessions, qui seront valables jusqu'au 31 mai 2008, seront soumises à l'enchère dite «anglaise» par l'OFCOM à partir du 11 octobre 2000. Cette procédure permet de mettre ces concessions aux enchères à tour de rôle, en commençant par les fréquences de l'ex-Natel C, à raison d'une concession par jour. Ces ventes, qui sont publiques, peuvent être suivies en direct sur l'internet à l'adresse http://www.gsmauction.ch/. Le prix minimum fixé par la ComCom s'élève à 3,7 millions de francs pour la concession No 1 (fréquences ex-Natel C), à 1,8 million de francs pour la concession No 2 et à 1,7 million de francs pour la concession No 3. Le prix payé pourrait largement dépasser le seuil minimum fixé, en particulier pour la concession No 1. Les sociétés suivantes ont été autorisées à participer à la vente aux enchères: diAx SA, Orange Communications SA, Swisscom SA, Telenor Mobile Communications AS et One.Tel Global Wireless SA. Depuis lors, cette dernière a retiré sa candidature et ne participera donc pas à la vente. Il reste donc quatre protagonistes en lice pour tenter d'obtenir l'une des concessions disponibles. Pour les exploitants actuels de réseaux GSM 900 MHz (Swisscom et diAx), mais également pour la société Orange Communications SA, qui ne dispose que de fréquences dans la bande des 1800 MHz, l'obtention éventuelle d'une ou plusieurs concessions permettrait, grâce aux nouvelles fréquences, d'augmenter les capacités de leur réseau. Une autre variante à envisager serait que Telenor Mobile Communications AS remporte l'adjudication d'une ou plusieurs concessions, ce qui l'autoriserait à construire le quatrième réseau national GSM. D'autres fréquences dans la bande des 1800 MHz, prévues pour les réseaux GSM, sont pour l'instant utilisées par les forces armées pour leurs drones de reconnaissance aérienne ADS 95. Elles seront également libérées ces prochaines années pour être affectées aux communications mobiles. ots Originaltext: Office fédéral de la communication Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Andreas Sutter, chef d'Etat major, Office fédéral de la communication, tél. 032/323 88 42. [ 016 ]

Ces informations peuvent également vous intéresser: