Office fédéral de l'énergie

SuisseEnergie: les mesures volontaires prennent corps

Berne (ots) - Le groupe stratégique de SuisseEnergie de la Confédération, des cantons, de l'économie et des organisations environnementales a défini pour 2002 quatre domaines-clés dans lesquels il s'agit d'encourager les énergies renouvelables et d'améliorer le rendement énergétique. Dès l'année prochaine, le groupe attend des résultats concrets dans les domaines de l'économie, du bâtiment, du trafic et de la communication. L'Agence de l'énergie pour l'économie (AEnEC) sera responsable de l'industrie, des services et des arts et métiers ; les cantons s'occuperont des bâtiments; la Confédération des transports et tous les partenaires de SuisseEnergie de la communication. L'Agence de l'énergie pour l'économie (AEnEC) a pour mission d'élaborer des conventions d'objectifs en matière de consommation d'énergie et d'émissions de CO2 à l'intention des principales branches de l'industrie, des services et de l'artisanat, conformément à la loi sur le CO2. Les premières conventions seront prêtes à être signées au milieu de l'année prochaine. Pour leur part, les cantons sont chargés de créer - éventuellement de concert avec l'association MINERGIE - une agence du bâtiment qui se verra confier un mandat de prestation de la part de la Confédération. Ce mandat vise avant tout à assurer l'application la plus large du standard MINERGIE - ou tout standard équivalent - dans toute la Suisse lors de rénovations et pour les nouvelles constructions, pour les bâtiments tant publics que privés. L'Agence des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique (AEE), forte de ses réseaux de partenaires, se propose quant à elle, d'accroître la consommation d'énergies renouvelables dans tous les domaines. La Confédération (le DETEC) usera de ses compétences pour réaliser les objectifs de SuisseEnergie en matière de trafic. Son action, en accord avec les branches économiques concernées, visera à introduire une déclaration de marchandises conforme aux directives de l'Union européenne et à conclure des conventions d'objectifs sur la diminution de la consommation spécifique d'énergie des automobiles (et des appareils électriques). Si les objectifs fixés dans les conventions n'étaient pas atteints, la Confédération se devrait alors d'édicter des prescriptions relatives à la consommation. L'Etat doit en outre davantage encourager le trafic combiné et le trafic non-motorisé. Il procédera aussi à l'évaluation systématique de ce type de mobilité dans le cadre de SuisseEnergie. La Confédération veillera enfin à ce que ses décisions en matière de politique des transports continuent à tenir compte des exigences des politiques climatique, énergétique et environnementale. Lancé par le Conseil fédéral en janvier 2001, le programme SuisseEnergie permettra à notre pays d'atteindre les objectifs qu'il s'est assignés en matière de politique énergétique et climatique. SuisseEnergie ouvrira également la voie à un approvisionnement énergétique durable pour la Suisse. Par ailleurs, la loi sur l'électricité, sur laquelle le peuple sera appelé à se prononcer en 2002, devrait apporter son concours à la réalisation des objectifs du programme concernant l'énergie hydraulique et les autres énergies renouvelables employées à la production d'électricité. ots Originaltext: OFEN Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Hans Werder secrétaire général SG-DETEC Tél. +41 31 322 55 06 Hans-Luzius Schmid directeur du programme SuisseEnergie Office fédéral de l'énergie Tél. +41 31 322 56 02 ETEC Département fédéral de l'Environnement, des Transports, de l'Energie et de la Communication Service de presse

Ces informations peuvent également vous intéresser: