Office fédéral de l'aviation civile

Plus de 4500 oppositions contre le nouveau régime des vols de nuit - Modification du règlement d'exploitation de l'aéroport de Zurich

Berne (ots) - L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) a reçu plus de 4500 oppositions dans le cadre de la procédure de mise à l'enquête relative à la modification du règlement d'exploitation de l'aéroport de Zurich. Elles ont trait pour la plupart à l'utilisation de la piste 28 après 22 heures par les avions en phase d'atterrissage, l'une des conséquences directes du nouveau régime des vols de nuit convenu avec l'Allemagne. Soumis à l'approbation de l'OFAC, le projet de l'aéroport de Zurich visant à modifier son règlement d'exploitation a suscité plus de 4500 oppositions pendant la procédure de mise à l'enquête. Elles proviennent essentiellement des communes sises à l'est, à l'ouest et au sud de l'aéroport qui seraient les plus touchées par les nouveaux itinéraires de vol ou les nouvelles heures d'ouverture des pistes. L'accès de la piste 28 après 22 heures aux vols arrivant par l'est a réuni le plus grand nombre d'oppositions. Les opposants s'élèvent également contre les mesures d'accompagnement qu'il s'agit d'introduire suite à l'extension de l'interdiction des vols de nuit. C'est ainsi que les personnes concernées par les approches depuis le sud s'opposent à ce que la piste 16 soit ouverte jusqu'à 22 heures, au lieu 21 heures actuellement. A l'ouest, les oppositions sont dirigées contre les décollages à partir de la piste 28 dès 6h30 (au lieu de 7h00). En revanche, plusieurs compagnies aériennes qui utilisent l'aéroport de Zurich s'opposent à nouvelle restriction opérationnelle. Le projet visant à prolonger la période de repos nocturne est en relation directe avec l'accord international germano-suisse, finalisé au niveau technique lors des négociations de fin juillet à Berne. Les points en suspens feront l'objet d'une nouvelle rencontre, mardi prochain, entre les ministres suisse et allemand des transports, MM. Moritz Leuenberger et Kurt Bodewig. Lors de leur première rencontre en avril, ils avaient fixé les valeurs de référence de l'accord. L'une d'entre-elles a trait à l'interdiction de survoler le territoire allemand, la nuit entre 22 heures et 6 heures. Cela étant, l'aéroport de Zurich souhaite prolonger la période de repos nocturne en Suisse également, et cela dès la signature de l'accord. Elle serait effective de 23 heures à 6 heures, contre 0h30 à 5h30 actuellement. Seule exception: les décollages et les atterrissages seraient autorisés jusqu'à 23h30 en cas de retard. La modification du règlement n'est que provisoire, car il faudra attendre que l'accord germano-suisse soit en vigueur pour être en mesure d'élaborer un nouveau règlement d'exploitation. L'OFAC s'attend à ce que celui-ci soit soumis à son approbation au cours du quatrième trimestre 2002. L'OFAC va maintenant requérir l'avis de l'aéroport de Zurich au sujet des points contestés, puis il se prononcera sur la modification du règlement d'exploitation, en conformité avec l'accord germano-suisse. Les opposants auront la possibilité d'attaquer la décision de l'OFAC devant la Commission de recours du DETEC. ots Originaltext: OFAC Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Office fédéral de l'aviation civile, Information, Adrian Nützi, chef de projet, OFAC, tél. +41 31 325 98 33.

Ces informations peuvent également vous intéresser: