Office fédéral des transports

Mesures pour accélérer le trafic marchandises ferroviaire européen

Bern (ots) - Il faut désormais faire circuler plus vite le trafic marchandises Nord-Sud sur le réseau ferroviaire européen. Un groupe de travail néerlandais et suisse a élaboré les premières mesures qui déboucheront à court terme sur une meilleure exploitation de l'infrastructure ferroviaire, des formalités douanières simplifiées, la reconnaissance mutuelle de l'immatriculation du matériel roulant et de l'admission à la profession de mécanicien pour un corridor de trafic marchandises par rail Nord-Sud. D'ici à la fin de l'année, les propositions seront évaluées du point de vue de leur efficience. Un catalogue de mesures prêt à être mis en uvre sera prêt au printemps 2002. A l'occasion de sa visite en Suisse, la Ministre des transports hollandaise Tineke Netelenbos s'est entretenue avec le Président de la Confédération Moritz Leuenberger de la constitution d'un groupe de travail bilatéral chargé d'élucider des mesures propres à améliorer le trafic marchandises par rail sur l'axe Nord-Sud. Les auditions effectuées auprès des chemins de fer, des opérateurs, des entrepreneurs de transports et des expéditeurs ont clairement établi que les causes des problèmes mentionnés le plus fréquemment, tels que le prix, la qualité et la capacité du trafic marchandises par rail, sont à chercher dans plusieurs domaines de responsabilité, à savoir l'exploitation du rail, l'infrastructure ferroviaire, les limites du système et les conditions générales gouvernementales. Pourtant, pour arriver à une amélioration de la qualité, l'action conjointe de tous les intervenants du «procès ‘transport des marchandises par rail'» est nécessaire. L'Etat doit veiller à fournir des conditions générales avantageuses, par exemple en simplifiant les formalités douanières, les chemins de fer à proposer des offres de transport de haute qualité (disponibilité et exactitude) et les transporteurs à se comporter en usagers flexibles de la prestation de service «transport des marchandises par rail». Premier catalogue de mesures Afin d'améliorer la qualité et de l'assurer à long terme, le groupe de travail a élaboré un premier catalogue de mesures, qui prévoit entre autres une optimisation de l'exploitation de l'infrastructure ferroviaire tant chez les chemins de fer que chez les propriétaires de l'infrastructure, l'introduction de formalités douanières simplifiées pour toutes les entreprises de transport ainsi que la reconnaissance réciproque de l'immatriculation du matériel roulant et de l'admission à la profession de mécanicien pour un corridor Nord-Sud destiné au trafic marchandises par rail. Pour les opérateurs, on a évalué une série de mesures les incitant à optimiser l'utilisation des terminaux de chargement (systèmes de transbordement modernes). Toutes ces mesures seront liées à un système d'incitations économiques afin que les services responsables puissent les mettre en uvre avec le plus possible d'efficacité. Cependant, dans le contexte de la planification des mesures, il s'est avéré que l'on n'obtiendra des améliorations durables que si tous les pays de l'axe de transit Nord-Sud participent. C'est pourquoi des contacts préliminaires ont été noués à cet effet avec l'Allemagne et l'Italie. Suite des opérations D'ici à la fin de l'année, le plan de mesures passera par une deuxième phase d'évaluation de leur efficacité et de classement par ordre de priorité. Les résultats seront disponibles au printemps 2002 sous forme d'un rapport final. ots Originaltext: OFT Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Office fédéral des transports, Communication, Tél. +41/31/322'36'43 DETEC, Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication Service de presse

Ces informations peuvent également vous intéresser: