Off. féd. formation prof., technologie

Une mise en réseau inédite du savoir pour l'économie

Berne (ots) - Rassembler les forces et proposer une solution inédite, en combinant des connaissances et un savoir-faire unique, afin de résoudre des problèmes complexes, en particulier ceux des PME, telle est l'idée à la base de la création des réseaux de compétences nationaux des Hautes écoles spécialisées (HES). Se fondant sur l'évaluation d'experts indépendants, le Conseiller fédéral Pascal Couchepin, chef du Département fédéral de l'économie, a prononcé la reconnaissance des cinq premiers réseaux de compétences des HES issus des domaines "technologies de l'information et de la communication", "micro-électronique", "bois", "productique et logistique intégrées" et "biotechnologie", et a confirmé qu'ils se développaient dans la bonne direction. Pour la Confédération, une étape supplémentaire a été franchie dans la construction des HES. Les réseaux de compétences, actifs dans des domaines majeurs, sont appelés à renforcer non seulement la collaboration des HES entre elles, mais aussi avec les Hautes écoles et l'économie. Dans l'enseignement et la recherche, les réseaux doivent fournir des performances dépassant les possibilités d'un seul partenaire. Pour cela, ils doivent rassembler, dans des domaines clés, des connaissances et un savoir-faire jusqu'à présent dispersés, les développer et les combiner afin de solutionner des problèmes pratiques. Les réseaux doivent en outre permettre à l'économie, et notamment aux PME, d'accéder plus facilement aux nouvelles connaissances, aux nouvelles technologies et à des prestations de pointe. Ainsi, on crée des conditions qui favorisent une meilleure exploitation, dans la pratique et en réponse aux besoins des PME, de l'expérience et des capacités acquises. Le savoir disponible dans une autre haute école de Suisse ou à l'étranger devient ainsi rapidement accessible et, partant, utilisable. La Confédération soutient les réseaux de compétences nationaux des HES reconnus par l'activité des experts de la Commission pour la technologie et l'innovation (CTI). Au premier plan, il s'agit de proposer des conseils sur la gestion des réseaux, ainsi que de financer des projets de recherche et développement qui, à l'avenir, seront davantage générés par les réseaux. Cinq réseaux de compétences issus des HES sont, selon l'avis d'experts indépendants, particulièrement bien développés : - Le "reseaubois.ch", un réseau de compétences pour l'économie forestière (www.reseaubois.ch) - Le "Microswiss Network", un réseau de compétences dans le domaine de la micro-électronique (www.microswiss.ch) - Le "ICTnet", un réseau de compétences pour les télécommunications (www.ictnet.ch) - Le "IPLnet", un réseau de compétences pour la productique et la logistique intégrées (www.iplnet.ch) - Le "Swiss BioteCHnet", un réseau de compétences dans le domaine de la biotechnologie (http://www.isw.ch/biot/biot_komp_zentr.htm). Réseaux de compétences nationaux des hautes écoles spécialisées Documentation pour la presse Reseaubois.ch "Le bois est un matériau fascinant qui ne craint pas la comparaison avec d'autres produits de haute technologie". Marc-André Gonin, vice-directeur de l'Ecole suisse d'ingénieurs du bois de Bienne en est convaincu. Il a participé avec 12 partenaires provenant de toutes les Hautes écoles spécialisées (HES) de Suisse, à la fondation, en mars 2000, de Reseaubois.ch, le réseau de compétences national des HES dans le domaine de l'économie forestière (www.reseaubois.ch). En unissant leurs forces et à l'aide de leurs compétences étendues et diversifiées dans tous les domaines du bois - de la technologie à la construction, mais aussi du management - ces partenaires veulent tout mettre en œuvre afin d'aider les petites et moyennes entreprises de l'économie du bois en Suisse à développer des produits et des processus concurrentiels et tournés vers l'avenir. Le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherches (LFEM) et l'EPF de Lausanne participent aussi au réseau, notamment en assurant l'apport des dernières connaissances issues de la recherche fondamentale. Les partenaires du réseau veulent avant tout collaborer à des projets de recherche et développement de l'économie forestière en s'appuyant sur les connaissances et savoir-faire de près de 200 spécialistes de toutes les régions du pays. A l'heure actuelle, ce ne sont pas moins de 40 projets qui sont en cours, représentant un chiffre d'affaires global de 2,5 millions de francs. D'ici à 2003, le chiffre d'affaires annuel devrait dépasser les 3 millions de francs. Les coûts sont pris en charge par les HES, la Confédération et les donneurs d'ouvrage de l'économie. MICROSWISS Network Les 11 membres du réseau MICROSWISS Network (www.microswiss.ch), fondé en août 1999 par les centres de compétence en micro-électronique de toutes les Hautes écoles spécialisées (HES) suisses, veulent être un "catalyseur dans le marché de la micro-électronique". Pour Karl Schenk, président du réseau et directeur du Centre de micro-électronique de la HES d'Argovie, MICROSWISS Network est un "centre virtuel de design et de formation" pour les entreprises qui utilisent des composants de micro-électronique dans leurs produits. Près de 150 professeurs et collaborateurs scientifiques mettent à disposition leurs connaissances et l'infrastructure de leur institution afin que les entreprises puissent améliorer leur compétitivité par une utilisation réussie de la micro-électronique. Ils s'appuient en cela sur les expériences engrangées dans plus de 800 projets industriels et 400 manifestations de formation et de formation continue menés dans le cadre du programme MICROSWISS financé par la Confédération de 1992 à 1998,. Les spécialistes de la micro-électronique sont en contact étroit avec les centres de recherche en Suisse et à l'étranger. Le réseau veut se concentrer sur la recherche appliquée et le développement de méthodes et d'outils pour la fabrication de composants micro-électroniques et le conseil aux clients de l'industrie. Le réseau propose un diplôme post-grade en micro-électronique dans plusieurs HES et il organise régulièrement le "Technology Leadership Day", une journée de conférences destinées aux utilisateurs et aux fabricants. Les membres du réseau s'engagent dans la recherche appliquée et le développement, la formation et la formation continue ainsi que le conseil aux entreprises industrielles et aux futurs ingénieurs dans le domaine du design de nouveaux composants de micro-électronique. ICTnet ICTnet (www.ictnet.ch) prépare aujourd'hui les systèmes d'information et de communication de la société du savoir de demain. C'est sous cette devise que 15 instituts partenaires des Hautes écoles spécialisées (HES) de Suisse occidentale, de Suisse orientale, de Berne et de Zurich, l'EPF de Lausanne, l'Université de Fribourg et la Fachhochschule d'Offenburg en Allemagne rassemblent leurs forces dans un domaine qui, comme peu d'autres, compte parmi les technologies-clé du futur. En accélérant la valorisation des retombées de la recherche fondamentale sous la forme de produits et de services, les partenaires veulent maintenir et améliorer la compétitivité des télécommunications suisses, en particulier auprès des petites et moyennes entreprises. Dirigé par Antoine Delley, professeur à l'Ecole d'ingénieurs de Fribourg, ce réseau englobe des branches à forte croissance comme la téléphonie mobile, les communications Internet, des offres spéciales de communication pour PME, le commerce électronique, les services à valeur ajoutée intelligents, et touche aussi aux questions relevant de la gestion des télécommunications et de la formation des futurs ingénieurs des télécommunications. Les travaux se concentrent en priorité sur les projets de recherche et développement, l'offre d'un diplôme post-grade de qualité mais aussi l'encouragement de jeunes entreprises novatrices. Les partenaires du réseau génèrent aujourd'hui déjà un chiffre d'affaires de 11 millions de francs. ICTnet et eduswiss (eduswiss est un partenaire des hautes écoles pour les formations postgrades www.edusuisse.ch) ont conclu un accord de partenariat pour une nouvelle offre d'études postgrades avec les entreprises Microsoft et Cisco. Son lancement officiel aura lieu le 23 août 2001 lors d'une rencontre à Berne. IPLnet - Productique et logistique intégrées Au niveau du management, des processus et des technologies, la productique et la logistique requièrent de plus en plus une conception et une optimisation globale. Pour les 17 partenaires du réseau IPLnet (www.iplnet.ch), issus de toutes les HES de Suisse, cette exigence est à la fois la motivation et l'objectif, puisque ce réseau cherche à développer, à l'intention de l'industrie et du secteur des services, une offre de prestations globales pour la formation et la formation continue, la recherche appliquée et développement, ainsi que le conseil (expertise, élaboration de concepts, engineering, réalisation, implémentation). A ces fins, de nombreux partenaires de ce réseau s'appuient sur la longue expérience acquise en la matière (notamment par le biais du programme d'action CIM de la Confédération). IPLnet entend ainsi renforcer la compétitivité de l'économie suisse, et en particulier celle des PME, dans le domaine de la productique et de la logistique. IPLnet a défini quatre axes de recherche prioritaires: chaînes inter-entreprises de valeur ajoutée; méthodes et processus technologiques novateurs; modélisation, optimisation et simulation; automatisation industrielle et informatique de l'automatisation. "Nous offrons des formes de collaboration très diverses" affirme Werner Lüthy, enseignant à la HES d'Aarau et porte-parole d'IPLnet. "Nos clients peuvent entretenir des contacts directs avec chaque partenaire du réseau ou passer par le nœud central du réseau, en s'adressant au Zentrum für Prozessgestaltung de la HES d'Aarau. A l'intérieur du réseau, nous regroupons les partenaires de façon à former les équipes les plus compétentes pour traiter les demandes de nos clients." Swiss BioteCHnet A l'initiative de la Haute école de Wädenswil (membre de la HES zurichoise), les bases du Swiss BioteCHnet - le réseau de compétences des hautes écoles spécialisées dans le domaine de la biotechnologie (http://www.isw.ch/biot/biot_komp_zentr.htm) - ont été posées il y a deux ans. Cinq hautes écoles spécialisées, sises à Wädenswil, Winterthour, Muttenz, Sion et Berthoud, ont regroupé leurs compétences en matière de recherche et développement, ainsi que dans les domaines de la formation et de la formation continue, au bénéfice d'une industrie nouvelle et en pleine expansion: la biotechnologie. Les partenaires de ce réseau entendent concentrer leur activité dans trois domaines: la bioanalyse, la production de biomolécules et le "tissue engineering". A l'heure actuelle, ces partenaires travaillent avec l'industrie à la production in-vitro d'implants cartilagineux et au contrôle de processus de fermentation à l'aide de systèmes de détection relevant de la biologie moléculaire. Selon Daniel Gygax, professeur à la HES des deux Bâle et porte-parole du réseau, la présentation du Swiss BioteCHnet a été fort remarquée lors de congrès internationaux et de colloques techniques. Enfin, le programme de formation continue modulaire proposé chaque année en cours d'emploi par Swiss BioteCHnet est devenu une référence au sein du secteur de la biotechnologie en Suisse. Renseignements: Marc-André Gonin, reseaubois.ch, c/o Ei-bois, Route de Soleure 102, 2504 Biel-Bienne, tél. +41 32 344 03 55 Karl Schenk, MICROSWISS Network c/o Zentrum für Mikroelektronik Aargau, Steinackerstrasse 5, 5210 Windisch, tél. +41 56 462 46 11 Antoine Delley, ICTnet, Boulevard de Pérolles 80, Case postale 32, 1705 Fribourg, tél. +41 26 429 65 61 Werner Lüthy, IPLnet, c/o FHNW Fachhochschule Aargau, Steinackerstrasse 5, 5210 Windisch, tél. +41 56 462 41 50 Daniel Gygax, Swiss BioteCHnet, c/o FHBB Fachhochschule beider Basel, Gründenstrasse 40, 4132 Muttenz, tél. +41 61 467 45 62 ots Originaltext: Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Thomas Bachofner, Presse et communication, OFFT, tél. +41 31 322 21 24 Manfred Grunt, domaine de prestations "Technologie", OFFT, tél. +41 31 322 21 62

Ces informations peuvent également vous intéresser: