Off. féd. formation prof., technologie

Lancement du projet "l'école sur le net"

Berne (ots) - Lors d'une rencontre, présidée par le Conseiller fédéral Pascal Couchepin, avec une délégation des directeurs cantonaux de l'instruction publique et de hauts représentants de Fl'économie, les partenaires du projet ont lancé la phase pilote de l'initiative de formation "l'école sur le net". S'adressant aux participants du projet, le Conseiller fédéral Pascal Couchepin a souligné l'importance de cette initiative, tant du point de vue de la politique de la formation que sur le plan économique. Il a remercié l'économie privée de soutenir avec vigueur ce projet, primordial pour l'avenir de la place économique suisse. Le ministre de l'économie a en outre encouragé d'autres entreprises à se rallier à l'initiative de partenariat public-privé "l'école sur le net". Le conseiller d'Etat Hans Ulrich Stöckling (SG), président de la Conférence des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP), a salué ce partenariat entre les secteurs public et privé. Les cantons ont engagé depuis plusieurs années déjà de nombreuses et coûteuses mesures en vue d'intégrer les technologies de l'information et de la communication (ICT) à tous les niveaux de l'enseignement scolaire. Le président de la CDIP a souligné que ce nouveau projet vient renforcer judicieusement les efforts déjà entrepris par les cantons. Ce programme d'action doit être mis en œuvre sous la direction commune de la Confédération et des cantons, en collaboration avec les entreprises Swisscom, Apple, IBM, CISCO, Postfinance et yellowworld. Quelques cantons entameront en avril 2001 la phase pilote du projet "Partenariat public-privé - l'école sur le net". Jusqu'ici, les représentants de six cantons se sont déclarés prêts à rallier pas moins de 200 écoles à ce projet et à préparer les décisions y relatives. Soutenu par les entreprises privées, le raccordement à l'internet est prévu non seulement pour les écoles primaires mais aussi pour les écoles professionnelles et les écoles de l'enseignement secondaire. D'autres cantons pourront participer au projet dès son lancement définitif au printemps 2002. Dans une large mesure, les prestations des entreprises privées sont déjà définies et pourront être testées pendant la phase pilote dans des écoles spécialement sélectionnées. Les prestations fournies par les partenaires de l'économie représentent, en l'état actuel et sur une période de six ans, une valeur dépassant 100 millions de francs. Elles comprennent : 1. la connexion gratuite à l'internet, et d'importants rabais sur les taxes (en fonction de la largeur de bande) offerts par Swisscom. Les contrats avec les écoles sont conclus pour une durée de trois ans. Une nouvelle offre sera examinée dans le prolongement de ces contrats. CISCO prend part à l'offre de Swisscom en concédant des rabais sur son matériel informatique; 2. l'interconnexion à l'intérieur des écoles (câblage, installations radio). Pour cette opération, des partenaires locaux sont recherchés. A cet effet, les partenaires de l'économie qui participent au projet mettent notamment à disposition leur réseau de revendeurs. Le sponsoring est négocié sur le plan local; 3. la réduction du prix du matériel (ordinateurs) et des logiciels ainsi que des appareils périphériques (imprimantes, scanners, projecteurs). Apple et IBM offrent à des conditions exceptionnelles leurs produits technologiques de pointe. Une offre spéciale, que proposent les deux partenaires, est l'ordinateur portable pour les enseignants, équipé de toutes les fonctions (p. ex. configuration de l'école); 4. les contenus concernant les logiciels d'enseignement et d'apprentissage (CTIE - Centre suisse des technologies de l'information dans l'enseignement, IBM); 5. le service d'assistance aux utilisateurs et le "helpdesk" sont également mis à disposition dans le cadre du projet. La Confédération et les cantons examineront dans quelle mesure il sera nécessaire d'assurer la formation continue des enseignants dans le domaine des technologies de l'information et de la communication et de créer des logiciels d'enseignement et d'apprentissage. A l'échelle fédérale, plusieurs propositions vont être présentées au Conseil fédéral en vue de l'élaboration d'une loi fédérale pour une participation financière appropriée par la voie du budget ordinaire. Cette base légale pourrait entrer en vigueur en février 2002. En ce qui concerne la formation professionnelle, plusieurs projets de formation et de perfectionnement professionnels des enseignants ont déjà été lancés. La mise en œuvre du projet doit encore être négociée avec les cantons. Les communes jouent également un rôle primordial dans la réalisation de cette initiative de formation. La CDIP envisage de coordonner les offres de formation et de perfectionnement destinées aux enseignants des différents niveaux et domaines. La Confédération est prête à participer à ces mesures de coordination et à cofinancer subsidiairement certains projets. Toutes les décisions en rapport avec des aspects pédagogiques seront prises par les écoles elles-mêmes et par les directions cantonales de l'instruction publique. La direction du projet cherche d'autres sponsors, notamment pour réduire le prix de la campagne en faveur des régions périphériques et pour soutenir des projets de promotion particuliers. La participation de sponsors fournissant une contribution financière doit permettre à certaines communes pour lesquelles l'acquisition d'une infrastructure scolaire ICT est hors de portée budgétaire de bénéficier de réductions de prix supplémentaires. Cet apport complémentaire permettrait aussi de soutenir des écoles qui réalisent des projets thématiques intéressants en rapport avec l'internet. Les écoles qui souhaitent réaliser des projets dans le cadre de cette initiative de formation "l'école sur le net" sont priées de s'adresser à la Direction de l'instruction publique de leur canton. ots Originaltext: OFFT Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Pour la Confédération: Beat Hotz-Hart, vice-directeur à l'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie, tél. +41 31 322 21 30 Pour les cantons: Hans Ambühl, secrétaire général, Conférence des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP), tél. +41 31 309 51 20

Ces informations peuvent également vous intéresser: