Office fédéral de l'agriculture

Plus d'attention pour les habitants des régions de montagne

    Adelboden (ots) - Il convient d'accorder davantage d'attention à la situation des millions de personnes dans la région de montagne, exige la déclaration adoptée aujourd'hui à la Conférence internationale d'Adelboden.

    Les habitants des régions de montagne sont souvent défavorisés. « Ils souffrent de la pauvreté, de la faim, de l'exclusion sociale et culturelle ainsi que des conflits », souligne la déclaration d'Adelboden adoptée aujourd'hui par quelque 200 représentants de 55 nations. La Conférence sur « l'agriculture durable et le développement rural en montagne » a été organisée par l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) en commun avec l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Environ 770 millions de personnes vivent dans des régions de montagne, d'après la FAO.

    « La mondialisation a souvent des conséquences négatives sur les régions de montagne », souligne en outre la déclaration. Les distorsions du marché devraient être éliminées. Cependant, même si l'on y parvenait, la région de montagne demeurerait défavorisée. « Les gens de la montagne doivent avoir un meilleur accès aux marchés et une meilleure compensation pour leurs prestations de services et environnementales. Ces régions ont besoin d'une attention toute particulière notamment en raison de leur isolement géographique et des écosystèmes vulnérables rendant difficile la production économique.

    La conférence constate que l'agriculture joue un rôle clé pour le développement des régions de montagne. Cependant, les participants exigent en même temps une diversification économique. Cela implique notamment l'élaboration de normes de production et d'indicateurs ainsi que la reconnaissance de dénominations d'origine et de qualité.

    Selon la déclaration, seule la reconnaissance des droits des communautés locales en matière de savoir, de ressources naturelles et de technologies ainsi que de propriété et de possession foncière peut permettre de relever les nombreux défis d'une agriculture et d'un développement rural durables. Il en va de même pour l'amélioration des conditions de vie de la population. On exige également une amélioration de l'accès aux denrées alimentaires, à l'eau pure et à la satisfaction des besoins élémentaires tels que l'instruction, la santé et le logement. Les droits de la femme doivent être reconnus.

    La déclaration veut que les pays montagneux favorisent toutes les formes de modes de production durables et protègent les forêts, les sols, la biodiversité et les sources d'eau. Enfin, la recherche, la formation et le transfert de technologies sont des éléments essentiels pour un développement durable de l'agriculture et du milieu rural. Il convient d'échanger les informations dans le cadre d'alliances internationales.

    Les résultats de la conférence seront mis à la disposition du Sommet mondial du développement durable à Johannesburg du 26 août au 4 septembre 2002 ainsi que du Sommet mondial de la montagne qui se tiendra en octobre à Bichkek, au Kirghizistan, pour clore l'Année internationale de la montagne de l'ONU.

ots Originaltext: Office fédéral de l'agriculture (OFAG)
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Jürg Jordi
Section Information
Tél. +41/31/322'81'28
Internet: http://www.sard-m2002.ch/



Plus de communiques: Office fédéral de l'agriculture

Ces informations peuvent également vous intéresser: