Office fédéral de l'agriculture

La suppression du contingentement laitier améliore les structures

Berne (ots) - Une étude de l'EPF Zurich montre qu'une éventuelle suppression du contingentement laitier rendrait les structures plus compétitives. On propose d'instituer à la suite un système contractuel de droit privé avec des contrats pluriannuels de livraison et de prise en charge ainsi que des contrats à terme et d'option à brève échéance. L'Office fédéral de l'agriculture a mandaté l'Institut d'économie rurale (IER) pour évaluer le contingentement laitier quant à ses effets, à son effectivité et à son efficience. Après l'analyse des effets de l'année dernière, l'IER présente maintenant l'analyse de l'effectivité et de l'efficience. L'étude aboutit en résumé à l'appréciation suivante: - Une solution sans contingentement laitier paraît plus favorable en ce qui concerne la réalisation des objectifs de politique agricole et l'efficience future sur le plan de l'économie nationale. - La suppression du contingentement conduit à améliorer plus rapidement la compétitivité et la rentabilité des structures de production laitière dans un contexte compétitif. Une quantité de 150'000 à 300'00 kg de lait devrait à l'avenir permettre aux exploitations de plaine d'assurer la rentabilité de leur production laitière. - Sous un régime sans contingentement, la région de montagne continuera de jouer un rôle important dans la production laitière, à condition que les structures soient adaptées et que les débouchés soient mis à profit. - L'augmentation du potentiel de vente déjà observé créera, ces prochaines années, des conditions très propices à la suppression du contingentement. Cette appréciation a servi de base à l'élaboration de dispositions transitoires et de mesures en vue d'une éventuelle suppression de la limitation quantitative dans la production laitière. Il est notamment proposé d'instituer un système de livraison et de prise en charge de droit privé avec des contrats pluriannuels. En complément, des contrats à terme ou d'option négociables devraient être introduits pour de plus brèves échéances. Dans ce système contractuel, il convient de promouvoir la transparence et d'éviter les incertitudes. Vous trouverez des informations plus détaillées dans les études portant sur l'évaluation du management de la quantité de lait, publiées sur le site de l'OFAG à l'adresse suivante: http://www.blw.admin.ch/Agrarpolitik/Evaluation ots Originaltext: Office fédéral de l'agriculture Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Ursula Gautschi Productions et Affaires internationales Tél.: +41 (0)31 322 70 63

Ces informations peuvent également vous intéresser: