Office fédéral de l'agriculture

Mise à l'enquête de l'AOC "Vacherin Mont d'Or"

Berne (ots) - L'Office fédéral de l'agriculture a publié aujourd'hui la demande d'enregistrement de l'appellation d'origine contrôlée (AOC) " Vacherin Mont d'Or " dans la Feuille officielle suisse du commerce. C'est l'interprofession du Vacherin Mont d'Or qui a demandé la protection de cette dénomination. Le berceau du Vacherin Mont d'Or se situe à la Vallée de Joux dans le canton de Vaud. Quand en fin de saison le lait vint à manquer, on se mit à fabriquer des vacherins. Le terme Mont d'Or ou Vacherin Mont d'Or est apparu dans le courant du 19e siècle. Tradition séculaire partagée entre la Suisse et la France, la fabrication du Vacherin Mont d'Or est saisonnière, du 15 août au 31 mars. Comme sa pâte est légèrement coulante et onctueuse, on cercle le fromage en utilisant une matière première de la région : le bois de sapin. Le Vacherin Mont d'Or est également devenu indissociable de la boîte en sapin dans laquelle il est vendu. Sa saveur est caractérisée par des arômes boisés de résine d'épicéa dus à la sangle de bois qui l'entoure et fait le délice des connaisseurs de fromage. De nombreux produits agroalimentaires suisses sont réputés et portent des noms traditionnels. Il n'est pas rare de trouver des imitations qui usurpent ces noms. Cette situation nuit à la fois aux consommateurs, qui ne peuvent plus distinguer l'original de la copie, et aux producteurs, qui voient d'autres usurper la réputation de leurs produits. Le registre des appellations d'origine et des indications géographiques permet de protéger les noms géographiques ou traditionnels désignant des produits agricoles (autres que le vin) dont l'identité et les principales caractéristiques sont déterminées par leur origine. L'utilisation d'un nom protégé est réservée aux producteurs de l'aire géographique définie qui respectent un cahier des charges précis. La publication des demandes d'enregistrement est soumise à une enquête publique. Toute personne justifiant d'un intérêt ainsi que les cantons peuvent s'opposer à l'enregistrement pendant un délai de trois mois. ots Originaltext: OFAG Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Isabelle Pasche, Division principale production et affaires internationales, service juridique, tél. +41 31 322 25 39 Office fédéral de l'agriculture Service de presse et d'information

Ces informations peuvent également vous intéresser: