Office fédéral de l'agriculture

Les céréaliers fournissent 37 millions de francs

    Berne (ots) - Les producteurs doivent participer au financement de la mise en valeur de la récolte de céréales 2000 à raison de 37 millions de francs. La contribution aux coûts de mise en valeur s'élève à 6,85 francs par 100 kilos, soit 10 pour cent du prix moyen à la production Le prix des céréales indigènes prises en charge par la Confédération est fonction de la quantité livrée. Si celle-ci dépasse 376'000 tonnes de blé et de seigle, les producteurs doivent couvrir eux-mêmes le coût de la mise en valeur du surplus par le secteur fourrager.

    L'Office fédéral de l'agriculture a estimé les prises en charge de céréales indigènes de la récolte 2000 à 538'000 tonnes pour le blé et le seigle et à 4000 tonnes pour l'épeautre. Les producteurs doivent payer environ 37 millions de francs pour la mise en valeur. Par rapport aux prises en charge totales, la contribution aux coûts de mise en valeur s'élève à 6,85 francs par 100 kilos, soit 10 pour cent du prix moyen à la production. La quantité garantie de 6'200 tonnes n'a pas été atteinte pour l'épeautre. Il n'y aura donc aucun prélèvement pour la mise en valeur de cette céréale.

    La récolte de blé panifiable 2000 est la dernière à être prise en charge par la Confédération. Le marché des céréales sera libre suite à l'abrogation de la loi sur le blé le 1er juillet 2001.

ots Originaltext: OFAG
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Daniel Dünneisen, section Finances, tél. +41 31 322 27 19

Office fédéral de l'agriculture
Service de presse et d'information



Plus de communiques: Office fédéral de l'agriculture

Ces informations peuvent également vous intéresser: